Cartel de l'essence: Martin Proulx plaide coupable

Partager

(Sherbrooke) Un peu plus d'un mois avant de subir son procès en compagnie de cinq autres coaccusés dans le cadre du cartel de l'essence, Martin Proulx a décidé de reconnaître ses fautes criminelles et couper court au processus judiciaire.

Administrateur de la station-service Pétro-Canada au coin des rues King et Léger à Sherbrooke au moment des faits qui lui sont reprochés, Proulx a plaidé coupable à l'accusation de complot pour avoir fixé le prix de l'essence à la pompe dans les marchés de Sherbrooke et Magog entre le 1er avril 2005 et le 29 mai 2006.

Il s'est vu imposer une peine de 5000 $ d'amende par le juge Martin Bureau de la Cour supérieure à la suite d'une suggestion commune proposée par les avocats au dossier. Martin Proulx dispose de trois mois pour acquitter ce montant.

Lors de la période visée, la station-service administrée par Martin Proulx a vendu 2 760 147 litres d'essence pour une valeur dépassant les 1 782 280 $.

Texte complet dans La Tribune de mercredi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer