Un trafiquant trahi par sa nervosité

La nervosité d'un individu de 65 ans a trahi le fait qu'il dissimulait sur la... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

(Sherbrooke) La nervosité d'un individu de 65 ans a trahi le fait qu'il dissimulait sur la lui environ trois onces de cocaïne.

À leur arrivée à l'Hôtel Albert sur la rue King Est vers 17 h mercredi, deux patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke ont remarqué un individu qui s'est immédiatement dirigé vers l'arrière du bar.

« L'homme s'est dirigé rapidement vers les toilettes. Les policiers sont allés voir pour découvrir qu'il venait de jeter plusieurs sachets de cocaïne dans la poubelle », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Ce sont une dizaine de sachets de cocaïne totalisant environ trois onces qui avaient été jetés.

Des accusations de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic devraient être déposées contre le suspect.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer