Opération «Récif»: d'autres arrestations à venir (photos)

  •  (La Tribune, René-Charles Quirion)

    Plein écran

    La Tribune, René-Charles Quirion

  • 1 / 10
  •  (Imacom, Jessica Garneau)

    Plein écran

    Imacom, Jessica Garneau

  • 2 / 10
  •  ()

    Plein écran

  • 3 / 10
  • En point de presse, le responsable du service des enquêtes à la Sûreté du Québec Estrie, Sylvain Baillargeon, l'inspecteur aux enquêtes criminelles au Service de police de Sherbrooke, Daniel Adam, le directeur adjoint de la SQ Memphrémagog, Christian Boily, et le capitaine district de l'Estrie à la SQ, Robert Léveillée, ont résumé l'opération « Récif » qui a permis la comparution de 20 prévenus soupçonnés d'appartenir à un réseau de... ()

    Plein écran

    En point de presse, le responsable du service des enquêtes à la Sûreté du Québec Estrie, Sylvain Baillargeon, l'inspecteur aux enquêtes criminelles au Service de police de Sherbrooke, Daniel Adam, le directeur adjoint de la SQ Memphrémagog, Christian Boily, et le capitaine district de l'Estrie à la SQ, Robert Léveillée, ont résumé l'opération « Récif » qui a permis la comparution de 20 prévenus soupçonnés d'appartenir à un réseau de...

  • 4 / 10
  •  ()

    Plein écran

  • 5 / 10
  •  (Imacom, Claude Poulin)

    Plein écran

    Imacom, Claude Poulin

  • 6 / 10
  •  ()

    Plein écran

  • 7 / 10
  •  ()

    Plein écran

  • 8 / 10
  •  ()

    Plein écran

  • 9 / 10
  •  ()

    Plein écran

  • 10 / 10

Partager

Sur le même thème

(Sherbrooke) L'opération «Récif» menée par la Sûreté du Québec mercredi pourrait entraîner d'autres arrestations. La frappe policière menée par 200 policiers a permis d'arrêter 29 personnes, dont 20 qui étaient visées par le mandat d'arrestation lié au projet.

Deux individus, Stéphane Marcil de Magog et Khaled Elmir de Sherbrooke, sont encore recherchés, alors que Robert Dufour se trouvait déjà derrière les barreaux.

Quatorze personnes détenues à la suite de cette arrestation doivent revenir devant le tribunal afin que soit fixé le moment de leur enquête sur remise en liberté.

«Les personnes arrêtées qui n'apparaissaient pas sur le mandat d'arrestation de l'opération «Récif» se trouvaient sur les lieux des perquisitions et avaient en leur possession des stupéfiants. Ce dossier est encore en évolution. Nous analysons ce qui a été saisi lors des perquisitions et d'autres arrestations sont possibles», explique la porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie, Aurélie Guindon.

Lors des 22 perquisitions, un montant de 36 500 $ a été saisi de même que 21 armes ainsi qu'une imitation.

En ce qui a trait aux stupéfiants, c'est plus de trois livres de cannabis, 240 grammes de cocaïne, 3,5 grammes de crack ainsi que 470 comprimés qui ont été saisis.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer