Les dirigeants de Neptune ont créé un fonds pour les victimes

Les dirigeants de Neptune Technologies et Bioressources de Sherbrooke  ont fait... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partager

La Presse Canadienne
Sherbrooke

Les dirigeants de Neptune Technologies et Bioressources de Sherbrooke ont fait le bilan de l'accident, lundi, en indiquant que peu de mots peuvent rendre compte de la douleur et de la tristesse ressenties.

Henri Harland... (Imacom, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Henri Harland

Imacom, Frédéric Côté

De la violente explosion de jeudi dernier à Sherbrooke, il ne reste qu'un amas de tôle froissée et des amoncellements de résidus brûlés.

Le bilan s'élève à trois morts et 18 blessés.

Henri Harland, président et chef de la direction, promet de relever l'entreprise. Il a fait part de mesures déjà prises pour les employés et les familles des victimes, notamment en facilitant l'accès à l'information pour les assurances.

Un fonds d'aide a été mis en place, par l'entreprise, pour les familles endeuillées et celles des blessés. Ce fonds comprendra de l'aide psychologique, des ressources humaines et de l'aide financière.

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a aussi annoncé que la Ville contribuera à la relance de Neptune Technologies. Il s'est aussi assuré de l'ouverture de la première ministre, Pauline Marois, pour soutenir l'entreprise.

«Nous ferons tout ce qui sera nécessaire pour aider ceux qui en ont besoin à traverser cette difficile épreuve», a indiqué M. Harland.

L'identité des victimes confirmée

Les autorités ont confirmé lundi avant-midi l'identité des deux personnes retrouvées mortes dans les décombres à la suite de l'explosion chez Neptune Technologies et Bioressources.

Hernan Guerrero, 44 ans, et Abel Regalado Calderin, 30 ans, deux employés de l'entreprise, ont payé de leur vie lors de l'explosion puis de l'incendie qui s'en est suivi.

«Les identités des deux victimes ont été confirmées formellement au cours de la fin de semaine. Nous avions une certaine problématique à rejoindre les familles qui résident à l'extérieur du pays», explique le porte-parole du SPS.

Rappelons que les corps de ces deux victimes ont été extirpés des décombres par les pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke.

L'identité de ces victimes s'ajoute à celle de Marc Couture qui a succombé à ses blessures au cours de la fin de semaine. Étant brûlé à 90 pour cent de son corps, ses proches ont respecté ses dernières volontés.

- Avec René-Charles Quirion

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer