Lac-Mégantic : wagon citerne noir n'est pas synonyme de pétrole

Un convoi ferroviaire de l'entreprise Central Maine &... (Collaboration spéciale, Gilles Thibodeau)

Agrandir

Un convoi ferroviaire de l'entreprise Central Maine & Quebec Railway a traversé le centre-ville de Lac-Mégantic jeudi après-midi, vers 14h40, avec une dizaine de wagons citernes noirs, mais il n'y avait pas de pétrole dans ces citernes.

Collaboration spéciale, Gilles Thibodeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Un convoi ferroviaire de l'entreprise Central Maine & Quebec (CMQ) Railway a traversé le centre-ville de Lac-Mégantic jeudi après-midi, vers 14h40, avec une dizaine de wagons-citernes noirs. Certains témoins du passage du train ont pu sursauter : non, il n'y avait pas de pétrole dans ces citernes. D'ailleurs, chaque fois qu'un train noir passe dans la ville, des résidants s'inquiètent.

«La Ville de Lac-Mégantic a une excellente entente avec la compagnie CMQ, qui nous fournit des informations à l'avance sur ses convois ferroviaires. Chaque fois que nous avons effectué des vérifications ciblées aléatoires, sur des wagons de ce genre, il s'est avéré que l'information fournie par la CMQ était exacte, de façon très rigoureuse. Nous avons pleinement confiance dans cette compagnie qui a prouvé qu'elle est fiable. Il n'y a aucune raison de mettre en doute cette confiance mutuelle que nous avons développée», a déclaré la directrice générale adjointe de Lac-Mégantic, Marie-Claude Arguin.

Mais qu'y avait-il donc dans cette dizaine de wagons-citernes noirs, jeudi dernier?

«Il y avait d'autres substances que du pétrole, seulement des matières autorisées selon l'entente. Ça pouvait être de l'eau, du sirop d'érable ou du gaz propane. Je ne suis pas autorisée à le révéler, mais ces wagons sont aptes à contenir beaucoup de choses comme celles-là.

«Il faut faire attention. Ça pourrait être mensonger et frauduleux d'affirmer que du pétrole passe au centre-ville. C'est défendu à la CMQ de transporter du pétrole avant janvier 2016 selon l'entente que nous avons signée ensemble. C'est inutile de maintenir la hantise des trains en entretenant les mauvaises rumeurs et le mensonge, car wagon-citerne noir ne veut pas dire pétrole dangereux», a conclu Mme Arguin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer