Une faillite de MMA n'aurait qu'un faible impact sur l'Orford express

Les dirigeants de l'Orford express paraissent bien loin de céder à la panique... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les dirigeants de l'Orford express paraissent bien loin de céder à la panique malgré la rumeur voulant que, tôt ou tard, la compagnie ferroviaire Montréal, Maine and Atlantic (MMA) déclarera faillite.

Annie Brunelle... (Archives La Tribune, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Annie Brunelle

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Durant la belle saison, l'Orford express circule toutes les semaines sur la voie ferrée de la MMA entre Sherbrooke et Eastman. N'empêche, la porte-parole de l'Orford express, Annie Brunelle, assure qu'une faillite n'aurait qu'une faible incidence sur les activités du train touristique.

«De notre côté, on s'attend à ce que, s'il y a une faillite, un syndic se charge d'exploiter la compagnie et qu'il cherche à préserver ou même accroître sa valeur», déclare Mme Brunelle.

La porte-parole du train touristique admet cependant que son entreprise aimerait obtenir un avis légal clair sur la question.

«Tout le monde nous mentionne qu'il y aurait un syndic, mais aucun juriste ne veut donner un avis détaillé sans avoir d'abord analysé le dossier en profondeur», explique-t-elle.

 

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer