Après le froid polaire, des températures chaudes records

Après avoir grelotté la semaine dernière, les Estriens pourront sentir de l'air... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

Sur le même thème

(Sherbrooke) Après avoir grelotté la semaine dernière, les Estriens pourront sentir de l'air carrément doux aujourd'hui, alors que les températures seront à la hausse de façon importante.

Le mercure devrait atteindre les 11 degrés au cours de la journée. C'est une valeur record, car le plus haut maximum atteint un 30 janvier était de 7 degrés en 1938.

«Il se pourrait même que dans certains coins de l'Estrie le mercure monte à 12 degrés», avance René Héroux, météorologue chez Environnement Canada.

«C'est nettement au-dessus des températures normales. Le record a toutes les chances d'être battu.»

C'est tout un contraste donc avec les températures de la semaine dernière, quand au plus fort de la vague de froid le thermomètre n'est jamais monté plus haut que la barre des moins 24 degrés.

Ce temps chaud sera accompagné de pluie. M. Héroux prévoit que l'épisode de pluie verglaçante sera de courte durée.

C'est en Estrie et en Montérégie qu'on enregistrera les températures les plus chaudes au Québec, ajoute-t-il.

C'est une dépression du centre des États-Unis qui nous apportera ce temps doux. La dépression se transportera vers le nord du Québec par la suite.

Les températures repartiront à la baisse jeudi, pour revenir aux valeurs normales vers la fin de la semaine.

«Nous sommes moins habitués aux températures très froides comme celles de la semaine dernière. On dirait qu'on en voit moins. Quand ça arrive, nous les remarquons plus», explique M. Héroux.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer