Ski de fond: les sentiers s'allongent à Coaticook

Partager

Sur le même thème

Camille Dauphinais-Pelletier
La Tribune

(Coaticook) En plus d'être choyés par la neige, les amateurs de ski de fond de la région ont droit à un cadeau cette année : une piste toute neuve à découvrir à Coaticook. «Nous avons eu de nouvelles autorisations de propriétaires, donc nous avons pu rallonger de cinq ou six kilomètres le parcours de ski de fond, ce qui donne maintenant une trentaine de kilomètres à parcourir», lance en souriant Paul Boutin, vice-président de Plein Air Coaticook. Comme les six pistes accessibles traversent plusieurs terrains privés, c'est en partie grâce à la générosité des propriétaires que les amateurs de plein air peuvent skier à Coaticook.

«Un des propriétaires nous permet même d'accéder à son chalet pour prendre une pause!», dit Carmen Perron, secrétaire de l'organisme à but non lucratif qui compte plus de 80 membres.

Un micro-climat idéal

En plus de pouvoir compter sur les généreux propriétaires, les skieurs ont aussi dame nature à remercier pour la beauté des pistes. «On est dans un micro-climat. Nous sommes situés un peu plus haut que Coaticook, ce qui fait qu'il fait souvent trois ou quatre degrés de moins ici qu'à la ville.

La neige reste plus longtemps. Parfois, dans les pistes, c'est givré, féérique, alors que chez nous il n'y a même pas de neige sur les arbres», précise Mme Perron, qui conseille donc aux skieurs de vérifier sur le site internet de Plein Air Coaticook les conditions des pistes plutôt que de se fier à celles observées en ville.

Si le chalet d'accueil ne se trouve qu'à cinq minutes en voiture du centre-ville, on s'y sent isolé et en contact avec la nature. «Ici, il n'y a personne qui te suit sur les talons», mentionne d'ailleurs Mme Perron.

«C'est silencieux, on est vraiment dans la nature, ajoute M. Boutin. On a de bons commentaires. Je connais des gens qui viennent de Québec et qui comparent nos pistes à celles du Mont-Sainte-Anne.»

Les sentiers, majoritairement sous couvert, traversent des boisés variés et même trois érablières. «Les gens disent que nos pistes sont assez uniformes, il n'y a pas de montées ou de descentes trop longues», dit MmePerron. La nouvelle piste compte pour sa part des dénivelés plus importants, ce qui permet aux skieurs de tous les niveaux d'apprécier les sentiers.

L'esprit communautaire de l'organisme se fait sentir lorsque l'on entre dans le chalet. Un tableau près de la porte permet aux visiteurs de laisser des commentaires et des suggestions. Un coup d'oeil rapide aux inscriptions laisse penser que le bilan de la semaine est positif: les adjectifs «merveilleux» et «féérique» abondent!

Certains projets spéciaux pourraient bien voir le jour d'ici la fin de la saison. «On aimerait organiser une sortie nocturne avec un petit feu de camp, et peut-être une course de raquette», dit M. Boutin.

Il est à noter que l'accès aux sentiers est gratuit pour les enfants et les étudiants, et qu'il n'est pas nécessaire d'être membre de Plein Air Coaticook pour accéder au site. Pour plus de détails sur l'accès aux pistes, consultez le site web www.pleinaircoaticook.ca/.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer