Serein devant la mort de son fils et de son père

À l'intérieur de la petite église Saint-Stanislas d'Ascot Corner, pleine à... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partager

Jérôme Gaudreau

(Ascot Corner) À l'intérieur de la petite église Saint-Stanislas d'Ascot Corner, pleine à craquer samedi matin, Francis Payeur a livré un témoignage rempli d'émotions près de deux semaines après la noyade de son fils de neuf ans, Nicolas, et de son père, Gérard Payeur.

Quatre jours après cette séance de patinage fatale sur le lac familial, Mariette Payeur, la soeur de Gérard, rendait l'âme à son tour aux soins palliatifs du CHUS.

La cérémonie présentée permettait ainsi aux proches de dire au revoir aux deux membres de cette famille, mais aussi à Nicolas, dont les funérailles avaient lieu une semaine plus tôt.

« Après le décès de Gérard et Nicolas, le voile du deuil s'est épaissi peu après, avec le départ de Mariette. Si cette dernière a pu se préparer avant de nous quitter, Gérard et Nicolas n'ont eu que quelques instants pour faire leurs adieux «, a affirmé le curé de la paroisse, Maurice Ruel.

Ce dernier a décrit Gérard comme un paroissien extrêmement impliqué, mais aussi comme un homme toujours prêt à aider grâce à ses qualités de travailleur manuel.

Texte complet dans La Tribune de lundi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer