Nouvelle ère pour les cimetières

François Fouquet... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

François Fouquet

Imacom, Jessica Garneau

Partager

François Gougeon

(SHERBROOKE) Le cimetière traditionnel avec ses allées de pierres tombales alignées à la perfection et son gazon bien entretenu en prend pour son rhume avec le concept éclaté et basé sur le développement durable de « cimetière urbain en milieu naturel».

La Coopérative funéraire de l'Estrie a en effet procédé à une première au Québec en inaugurant, mercredi, à même une forêt mature de quatre hectares, un lieu de sépulture réservé aux seules cendres de dépouilles contenues dans des urnes funéraires écologiques et biodégradables. L'endroit se trouve sur le vaste terrain de l'organisme communautaire, rue du 24-Juin.

« C'est un concept inédit et novateur, mais très respectueux de valeurs profondes. Il va dans le sens de ce que plusieurs personnes désirent, soit de quitter ce monde en réduisant au maximum l'empreinte de leur passage sur terre, dans un souci de respect écologique et de l'environnement », a résumé le directeur général de la Coopérative funéraire de l'Estrie, François Fouquet.

Il a précisé qu'un autre cimetière naturel existe au Québec, dans les environs de Saint-Jérôme des Laurentides, mais il n'est pas directement en zone urbaine et des aménagements paysagers y ont été effectués.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer