Difficile de prévoir les conditions hivernales

Bien malins ceux qui arriveraient à prévoir quel type d'hiver nous attend au... (Archives PC)

Agrandir

Archives PC

Partager

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Bien malins ceux qui arriveraient à prévoir quel type d'hiver nous attend au cours des mois qui viennent. Beaucoup de neige, peu comme l'hiver dernier ou une saison ne dérogeant pas de la normale?

Le météorologue André Cantin, d'Environnement Canada, n'ose pas s'avancer. Les prévisions à si long terme sont un terrain miné couvert de neige.

« L'état de la science actuelle ne nous permet pas de prévoir la quantité de neige qu'il tombera pour toute une saison», insiste-t-il.

« Les prévisions en cette matière sont fiables à environ 40 pour cent. »

On peut toutefois tenter une simple déduction. Environnement Canada prévoit que tant au chapitre des précipitations que des températures, la météo des prochains mois respectera les normales en Estrie. Comme les températures de l'hiver 2012 ont été plus chaudes que la normale, on pourrait donc déduire que nous recevrons un peu plus de neige cet hiver que le précédent.

M. Cantin est loin de dire aux gens de se munir de cinq pelles, quatre souffleuses et de trois contrats de déneigement.

Il peut faire un peu plus froid que l'hiver dernier, mais il peut aussi y avoir des précipitations dans les moments les plus chauds de l'hiver. La neige fera alors place à la pluie, fait-il remarquer.

« On ne peut pas à ce moment-ci prévoir s'il fera chaud ou froid quand il y aura des précipitations l'hiver prochain «, dit-il.

Octobre plus sec que la moyenne

Parlant précipitations, le mois d'octobre n'a pas été aussi pluvieux qu'on serait tenté de le croire. Nous avons reçu 79 millimètres de pluie le mois dernier, alors que la normale se situe à 90 millimètres.

Par contre, il a davantage plu en septembre. Il est tombé 115 millimètres de pluie, tandis que la normale est de 103 millimètres en Estrie.

« Il a fait tellement beau les mois avant qu'on a eu l'impression qu'il a beaucoup plu le mois dernier», ajoute M. Cantin.

« Disons que pour octobre et septembre, nous sommes revenus à des conditions plus normales.»

Au chapitre des températures, le mois d'octobre a été plus chaud de trois degrés de plus que la normale soit 9,1 degrés en moyenne par rapport à 6,2 degrés. Cela s'approche du record de 9,5 degrés enregistré en 1971.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer