La pollution lumineuse entraîne les cyanobactéries

La pollution lumineuse a un impact sur les cyanobactéries, montre une étude... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Isabelle Pion

Isabelle Pion
La Tribune

(SHERBROOKE) La pollution lumineuse a un impact sur les cyanobactéries, montre une étude menée par une étudiante à la maîtrise de l'Université de Sherbrooke, Carina Poulin.

L'objectif était de démontrer si la pollution lumineuse pouvait influencer l'écophysiologie d'une cyanobactérie. La recherche a notamment permis de montrer que la pollution lumineuse a un impact sur une des protéines d'une cyanobactérie qui joue un rôle sur la photosynthèse.

Selon Carina Poulin, l'étude présente pour la première fois l'effet de la pollution lumineuse sur les cyanobactéries d'eau douce.

La pollution lumineuse est causée par l'éclairage artificiel. Dans sa recherche, l'étudiante à la maîtrise explique que les cyanobactéries sont des « organismes photosynthétiques » et qu'elles ont besoin de lumière comme source d'énergie.

L'idée de cette étude avait d'abord été lancée par la professeure Marie-Hélène Laprise, du Cégep de Sherbrooke.

Une étude américaine a déjà révélé que l'intensité lumineuse affecterait le comportement de poissons et d'invertébrés aquatiques sur une profondeur de trois mètres. Carina Poulin a mené cette étude sous la direction du professeur Yannick Huot de l'UdeS et de la codirectrice Marie-Hélène Laprise, du Cégep de Sherbrooke.

Pour réaliser cette étude, la scientifique a mené des observations en laboratoire, en reproduisant l'éclairage que l'on retrouve à la surface de l'eau et en se plaçant dans les conditions environnementales les plus propices à l'observation du phénomène.

Les observations ont été effectuées avec des lampes au sodium haute pression.

La jeune femme s'intéresse à la pollution lumineuse depuis ses études au Cégep de Sherbrooke, où cette problématique a fait l'objet de plusieurs études.

Des études ont déjà confirmé les impacts de la pollution lumineuse sur les pertes énergétiques, le comportement des animaux et sur le sommeil.

La pollution lumineuse est omniprésente dans plusieurs pays du globe, et le Québec n'échappe pas à cette problématique.

Des données qui feront bouger les choses?

Ce n'est sans doute pas demain la veille que ces données serviront à réglementer. " C'est sûr que c'est intéressant de savoir que ç'a un impact et qu'il faut faire attention... "

Rappelons que récemment, la Ville de Sherbrooke a décidé de mettre un frein aux enseignes électroniques multicolores en adoptant un moratoire dans l'espoir de réduire la pollution lumineuse causée par l'éclairage aux diodes électroluminescentes (DEL).

Même si des mesures ont été mises en place par la Ville de Sherbrooke pour protéger le ciel étoilé il y a cinq ans, l'ASTROLab de l'Observatoire du Mont-Mégantic constate que la pollution lumineuse a augmenté au cours des dernières années à Sherbrooke et dans les municipalités environnantes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer