Chapeau, les filles: pour que les femmes prennent leur place

Marie-Lise Pilote... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Marie-Lise Pilote

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partager

Sur le même thème

Jérôme Gaudreau

(Sherbrooke) Inciter les jeunes Québécoises à sortir des sentiers battus. Le défi que s'est donné le gouvernement du Québec en lançant son concours Chapeau, les filles! il y a 17 ans était énorme. Dans le contexte de 2013, où le Québec a besoin plus que jamais d'une main-d'oeuvre qualifiée, le concours prend alors tout son sens. Les jeunes femmes intéressées par les métiers non traditionnels sont ainsi invitées à prendre la place qui leur revient.

« Nous devons inciter les jeunes Québécoises à sortir des sentiers battus, à oser choisir des carrières qui répondent à leurs aspirations les plus profondes notamment dans des domaines traditionnellement occupés par des hommes, a souligné la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy. Grâce au concours Chapeau, les filles!, nous leur disons que tout est possible pour elles et nous les encourageons à tracer leur chemin vers la réussite.»

On l'aura peut-être déjà deviné, mais c'est sous le thème « Prends ta place » que se déroulera l'édition 2012-2013 de ce concours.

Rappelons que l'initiative vise à encourager les jeunes filles et les femmes à poursuivre des études professionnelles ou techniques menant à l'exercice d'un métier traditionnellement masculin. Le volet Excelle Science, qui entame à sa treizième édition, vise pour sa part les femmes inscrites à un baccalauréat en sciences ou dans les domaines du génie.

Une porte-parole qui a su oser

L'humoriste Marie-Lise Pilote agira à titre de porte-parole du concours pour une deuxième année consécutive. L'humoriste et femme d'affaires sait ce que peuvent vivre celles qui ont choisi d'exercer un métier majoritairement masculin.

« Pour réussir dans cet univers très compétitif, j'ai dû prendre ma place et créer un style tout en restant moi-même, car copier les hommes aurait été une erreur. Si tu étudies pour devenir machiniste, mécanicienne, ingénieure ou urbaniste, le concours Chapeau les filles! et son volet Excelle Science sont là pour t'encourager», confie la porte-parole.

De nombreux prix à gagner

Grâce à la contribution financière d'une vingtaine de partenaires, les coordonnateurs du concours remettront une rafale de prix à l'occasion des cérémonies régionales qui se dérouleront au printemps 2013. D'autres seront aussi réservés aux gagnants nommés lors du gala national qui se tiendra à Québec le 10 juin.

« En s'inscrivant, les participantes auront l'occasion d'exprimer leur passion et de partager leurs projets d'avenir. Elles pourraient même remporter l'un des prix en argent ou avoir la chance d'effectuer un stage international», avance Marie-Lise Pilote.

Plus de 200 prix régionaux variant de 500 $ à 1000 $ seront en effet remis, ainsi que 33 prix nationaux variant de 2000 $ à 5000 $, un séjour professionnel à l'international et de nombreux prix de participation de 250 $.

Pour ce qui est du volet Excelle Science, 22 bourses variant de 2000 $ à 5000 $ et deux stages en France demeurent à l'enjeu.

La date limite pour participer a été fixée au 15 mars. Le site www.mels.gouv.qc.ca/chapeau permet de connaître tous les autres détails du concours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer