Lock-out dans la LNH: Sher-Wood réduit ses effectifs

Sidney Crosby a pris part aux négociations.... (Photo PC)

Agrandir

Sidney Crosby a pris part aux négociations.

Photo PC

Partager

Mélanie Noël
Mélanie Noël
La Tribune

(Sherbrooke) Le lock-out dans la Ligue nationale de hockey n'affecte pas uniquement les amateurs de sports. Les employés de Sher-Wood en savent quelque chose. Depuis le début du conflit dans la LNH, 17 employés ont été mis à pied temporairement, ce qui représente plus de 15 pour cent de l'effectif sherbrookois de l'entreprise.

Depuis la mi-octobre, 15 syndiqués du centre de distribution et de production ont été retournés à la maison. Et cette semaine, deux employés de bureau ont été mis à pied alors qu'une dizaine d'autres ont vu leurs heures de travail réduites de 20 pour cent.

« Ces dix employés travailleront quatre jours par semaine jusqu'à ce qu'une entente soit conclue dans la LNH», confirme Daniel Desjardins, responsable marketing chez Sher-Wood.

« Nous avons mis en place plusieurs projets spéciaux pour minimiser les répercussions du lock-out, mais certaines mises à pied temporaires étaient inévitables. Par contre, dès que le hockey recommencera, tout rentrera dans l'ordre. Nous ne sommes pas inquiets», explique M. Desjardins.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer