Québec distribue des millions $ dans la région

Le gouvernement a distribué des millions $ dans la région lundi matin à des... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Claude Plante

Claude Plante
La Tribune

(Sherbrooke) Le gouvernement a distribué des millions $ dans la région lundi matin à des entreprises en développement.

La plus grosse part revient à l'entreprise sherbrookoise les Serres Yargeau pour un projet de conversion à la biomasse. Le député d'Orford, Pierre Reid, au nom du ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Clément Gignac, a accordé une aide financière de 3 409 500 $.

Actuellement, une partie des serres de l'entreprise est chauffée par deux chaudières fonctionnant à l'huile usée. Le projet d'amélioration a pour but de chauffer l'ensemble des serres avec un réseau de chauffage à l'eau chaude à l'aide de deux chaudières alimentées par 36 800 tonnes de bois de démolition provenant d'une entreprise voisine, indique un communiqué.

Au bout du compte, plus de 8 595 000 litres de mazout seront remplacés par la biomasse, ce qui se traduira par une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20 821 tonnes d'équivalent CO2.

Selon le directeur général, Bruno Ménard, il s'agit d'un investissement totalisant 4,5 millions $, financé à 75 pour cent par le ministère des Ressources naturelles et de la faune du Québec.

Trois entreprises estriennes

D'autre part, la ministre responsable de la région de l'Estrie et députée de Saint-François, Monique Gagnon-Tremblay, a annoncé, au nom du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Sam Hamad, l'attribution d'aides financières totalisant 1 652 000 $ à trois entreprises estriennes soit Motrec, Séquoia Industries et Mayer Intégration.

Les aides financières sont attribuées sous forme de garanties de prêts, administrées par Investissement Québec, et serviront à la réalisation de trois projets d'investissement estimés à près de 7 millions $.

Par ailleurs, on annonce l'attribution d'une aide financière non remboursable de 83 200 $ à l'entreprise Rackam, pour un projet de vitrine technologique totalisant 258 000 $. Ce projet consiste à faire la démonstration d'un système de capteurs solaires à concentration parabolique conçu par Rackam afin de produire de la chaleur industrielle sous diverses formes, telles que la vapeur et l'eau chaude.

Le système sera installé sur le toit d'un fabricant de croustilles en Espagne. Les capteurs fourniront ainsi la chaleur nécessaire au préchauffage de l'huile de friture.

Texte complet dans La Tribune de mardi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer