Caroline Noël : Divas au pluriel

Caroline Noël a fui le béton montréalais pour... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Caroline Noël a fui le béton montréalais pour s'installer en Estrie, «une région qui me ressemble pluis», dit  la chanteuse.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Voilà six ans que Caroline Noël chante à bord de l'Orford Express et, mine de rien, ils sont plus de 200 000 passagers à avoir vu leur trajet embelli par sa voix. La chanteuse s'apprête maintenant à descendre du train touristique pour présenter un tout nouveau spectacle, Divas Expérience - Hommage aux grandes voix.

« Les gens me demandaient souvent s'il y avait d'autres endroits où ils pouvaient m'entendre et j'avais besoin d'un projet à moi. Comme ma voix s'adapte aux grands succès des divas, j'ai décidé d'aller dans cette direction », explique celle qui a pigé dans les répertoires de Maria Callas, Ginette Reno, Céline Dion, Adèle, Aretha Franklin, Édith Piaf, Mariah Carey, Alys Robi, Barbra Streisand pour monter son spectacle qui sera présenté en grande première le 20 octobre, au Théâtre Granada. Des représentations sont aussi prévues à Montréal et Trois-Rivières.

La chanteuse à voix de 38 ans est une diva dans la voix, mais pas dans l'attitude.

« On m'a souvent dit que j'avais la voix d'une diva, mais je ne suis pas capricieuse ni compliquée. Je suis simple et aidante. Si je vais à un spectacle avec les musiciens, je vais les aider à démonter la scène. J'aime faire partie d'une équipe, c'est comme une petite famille. »

Ses années à chanter sur l'Orford Express lui ont permis de développer un rapport particulier avec son public.

« Sur une scène, il y a une distance entre chanteur et spectateurs alors que dans les wagons, j'ai une grande proximité avec les gens. J'adore cela. Même si je serai sur une scène pour Divas Expérience, j'aurai un micro sans fil pour descendre dans la salle, près des gens. »

Originaire de Sept-Îles, la chanteuse a passé près de 20 ans à Montréal avant de choisir de vivre en Estrie à temps plein.

« Je ne suis pas une fille de béton. Je trouve que l'Estrie me ressemble plus », souligne celle qui habite Magog depuis avril.

L'Orford Express lui a donné une vitrine qui lui a permis de vendre plus de 7000 exemplaires de l'album Coups de coeur, sur lequel on retrouve les grands succès qu'elle interprète entre deux gares.

« Maintenant, j'ai tellement hâte de faire vivre mon nouveau spectacle », dit la chanteuse qui rêve de partir en tournée avec ce spectacle ou de le présenter en résidence, à Sherbrooke, en saison estivale.

Dans une industrie où il est de plus en plus difficile de survivre, Caroline Noël risque grand avec la production de Divas Expérience, qui a nécessité un investissement d'environ 50 000 $.

« C'est un peu kamikaze, mais je ne peux pas faire autre chose que chanter. Tant que je pourrai, je me battrai pour chanter. Et on déroulera le tapis rouge pour le public », promet celle qui compte sur tous ces passagers qui, au cours des dernières années, lui ont exprimé le désir de la revoir chanter.

Caroline Noël à La Voix?

Caroline Noël a passé des auditions pour la prochaine saison de La Voix. C'était sa troisième tentative et la bonne, espère-t-elle.

« Ça s'est très bien passé comparativement aux deux fois précédentes, j'ai vraiment un bon feeling. Les juges ont semblé apprécier. J'ai chanté ma chanson au complet, alors que parfois ils demandent d'arrêter avant la fin. Et après l'audition, les gens de production m'ont demandé de fournir davantage d'information sur ma vie, ma jeunesse ainsi que ma carrière », souligne l'Estrienne d'adoption.

Ce sont les passagers de l'Orford Express qui ont poussé la chanteuse à tenter sa chance. « Moi, je suis très satisfaite de mon sort, j'aime chanter dans le train, mais les gens me répétaient souvent qu'ils voulaient me voir à la télé et que si j'y allais, ils voteraient pour moi », lance-t-elle en riant.

Le chef d'orchestre de Divas Expériences, Jean Fernand Girard, l'a accompagnée aux auditions où elle a interprété The Greatest Love of All, de Withney Houston, qui est aussi la chanson d'ouverture de son nouveau spectacle.

« En plus, mon numéro de participante aux auditions était le 2018, l'année où La Voix sera diffusée! », ajoute celle qui en déduit que, cette fois, les étoiles sont peut-être alignées pour qu'elle soit sélectionnée. Caroline Noël saura si c'est le cas cet automne et les téléspectateurs seulement cet hiver.

Vous voulez y aller?

Divas Expérience - Hommage aux grandes voix

Avec Caroline Noël

20 octobre, à 20 h

Théâtre Granada

42,50 $

Orford Express

Saison régulière jusqu'au 22 octobre

À partir de 80 $ avec repas

50 $ sans repas

Le Train de Noël débute le 2 décembre

www.orfordexpress.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer