Messmer, plus efficace que jamais

Messmer se permet quelques nouveautés en utilisant notamment... (Photo Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Messmer se permet quelques nouveautés en utilisant notamment la réalité virtuelle pour placer le public dans la peau de la personne sous hypnose.

Photo Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Cut Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune

(Sherbrooke) Le fascinateur Messmer a présenté en grande primeur son tout nouveau spectacle intitulé Hypersensoriel devant une salle comble samedi à la salle Maurice-O'Bready. Si la formule reste sensiblement la même que ses précédents spectacles, il faut se rendre à l'évidence qu'elle est plus frappante que jamais.

On peut s'y attendre, mais de voir un voisin de siège imiter un surfeur à la moindre note de la pièce Surfing USA des Beach Boys, ça surprend toujours autant. Les classiques, Messmer les enchaîne avec toujours autant de succès malgré un public qui, pour la plupart, n'en est pas à sa première expérience avec le fascinateur.

Messmer ajoute toutefois quelques nouveautés en utilisant notamment la réalité virtuelle pour placer le public dans la peau de la personne sous hypnose. Tels le lait et le chocolat, la combinaison est d'un naturel déconcertant. Je pouvais facilement m'imaginer incarnant le chanteur du groupe Kiss alors que l'hypnose n'a, du moins jusqu'à maintenant, aucun impact sur moi. L'artiste réussit même à hypnotiser un volontaire à travers une vidéo. Un fait d'armes qui lui a valu un sifflement admiratif de la part de la foule.

Le thème du spectacle tourne autour des cinq sens de l'être humain. Messmer s'amuse tout au long de la soirée à confondre les sens des gens qu'il choisit à certains moments dans le spectacle avec des tests de réceptivité. Les références à la culture populaire, de E.T. au Tonight Show, sont omniprésentes tout au long du spectacle. Plusieurs grands classiques de la musique populaire pointent également le bout de leur nez. L'artiste se permet même une percée dans le monde politique avec un clin d'oeil à Donald Trump.

Un spectacle dont vous êtes le héros

Comme toujours lors des spectacles de Messmer, le vrai divertissement provient du public. C'est justement ce qui fait la force de ses prestations, elles ne sont jamais identiques. Bref, on ne s'ennuie pas même si les moments les plus forts sont en première partie du spectacle.

« C'est un peu la même chose que ses autres spectacles, mais c'est quand même intéressant et c'est toujours intrigant à voir », souligne Yves Maurice.

« C'est impressionnant, mentionne Dominique Ethier. C'est la deuxième fois que je le vois et c'est toujours très drôle et surprenant. Les contextes et les numéros sont différents, mais avec les gens qui changent à chaque spectacle, c'est toujours une nouveauté. »

« Je n'avais aucune attente parce que je ne le connaissais pas vraiment, mais c'est vraiment quelque chose à voir, admet Marilou Ethier. De voir du monde dans la salle tomber endormi à gauche et à droite. C'est une ambiance mystique. C'est divertissant au boute et ça fait changement de tous les autres types de spectacles qu'on peut voir. »

D'inconnu à vedette internationale

La première fois que j'ai vu Messmer, c'était au centre communautaire du village de La Patrie en 2006 ou 2007. Nous n'étions pas plus de 50 dans la salle pour voir son spectacle et celui d'un dénommé P-A Méthot en première partie. Comme c'est le cas dans tous les petits villages, on se connaissait tous dans la salle. La performance de Messmer cette soirée-là avait émerveillé tout le monde. Pourtant, nous sommes loin des spectacles à grand déploiement d'aujourd'hui. Il avait fait imiter un poulet à quelqu'un puis avait fait faire du kayak à une autre. Le village en avait parlé pendant des jours après le spectacle.

Aujourd'hui, Messmer est une vedette internationale, il a vendu des centaines de milliers de billets et est connu dans le monde entier. C'est un artiste d'ici qui n'avait pas hésité à parcourir plusieurs kilomètres de route pour se rendre à La Patrie en retour de pas grand-chose probablement. Il a gagné mon respect lors de cette soirée il y a plus de 10 ans et son spectacle Hypersensoriel en est l'évolution logique. À voir absolument pour rire, mais surtout pour s'imaginer que notre vie ne se limite pas à ce qu'il y a sous nos yeux.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer