L'EVS fête Harry Potter

Le directeur musical de l'Ensemble à vents de... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Le directeur musical de l'Ensemble à vents de Sherbrooke, François Bernier

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(SHERBROOKE) Après avoir exploré la musique de jeux vidéos l'an dernier, à la Place Nikitotek, l'Ensemble à vents de Sherbrooke plonge cette année dans l'univers fantastique de Harry Potter. Le concert que présentera la cinquantaine de musiciens jeudi, à la brunante, sera entièrement tissé de pièces tirées des populaires films.

« Les concerts présentés en été à la Place Nikitotek sont pour nous une belle occasion de sortir un peu de ce qu'on fait d'ordinaire pour rejoindre un plus vaste public. La thématique Harry Potter est alléchante pour le public, elle nous permet de nous faire connaître davantage. Elle a aussi beaucoup séduit les musiciens », précise le directeur musical de l'Ensemble à vents, François Bernier.

L'emblématique trame sonore est non seulement à quelques lieues du répertoire qu'explore habituellement l'ensemble, elle commande aussi certaines pirouettes instrumentales.

« C'est un défi dans la mesure où la musique a d'abord été composée pour un orchestre symphonique, ce que nous ne sommes pas. Toute la section des cordes n'existe pas dans notre formation. Mais on a un arrangeur qui travaille fort pour adapter les partitions. Il a conservé tous les passages techniques et de vitesse et il les a redistribués, principalement dans la section des bois. »

L'exercice produit son effet.

« Je pense que le public va oublier que ce n'est pas un orchestre symphonique qui interprète les pièces, comme il l'a fait, en décembre dernier, lors des deux concerts où nous avons joué Casse-Noisette. La couleur d'un orchestre à vents peut être très percutante. La présence d'un quatuor de saxophones, par exemple, apporte une teinte particulière. La section rythmique aussi », souligne François Bernier.

Baguette de chef ou baguette magique?

C'est le bien connu John Williams (Star Wars, Indiana Jones) qui a signé la musique des trois premiers chapitres cinématographiques, mais trois autres compositeurs (Patrick Doyle, Nicholas Hooper, Alexandre Desplat) ont mis leur griffe à la trame des films suivants.

L'Ensemble à vents a pigé dans les oeuvres des quatre créateurs. Sur scène, il les interprétera dans le désordre, en appuyant les extraits choisis par des projections sur grand écran. Images et musique s'imbriqueront, assure le chef de l'Ensemble à vents, qui avance aussi que tout sera mis en oeuvre, sur scène, pour que l'ambiance rappelle le monde magique de Harry Potter.

« On invite aussi le public à se costumer en petit sorcier ou en tout autre personnage représentatif de l'univers de Harry Potter », souligne M. Bernier.

Reste à voir si le directeur musical troquera sa baguette de chef pour une baguette magique en bois de chez Ollivander.

Vous voulez y aller?

Soirée thématique Harry Potter

Ensemble à vents de Sherbrooke

Jeudi 24 août, 20h30

Place Nikitotek

Entrée: 25$ (enfants et étudiants: 15$; gratuit pour les moins de 4 ans)




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer