Messmer veut repousser d'autres limites

Messmer présentera la première mondiale de son troisième... (La Presse archives, Martin Tremblay)

Agrandir

Messmer présentera la première mondiale de son troisième spectacle Hypersensoriel à Sherbrooke.

La Presse archives, Martin Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Avec Hypersensoriel, Messmer promet encore une fois de repousser les limites du cerveau humain, en puisant dans la thématique des cinq sens.

C'est à Sherbrooke que Messmer a décidé de présenter la première mondiale de son troisième spectacle. Il devait monter sur la scène de la salle Maurice-O'Bready hier vendredi, mais des soucis de santé affectant sa conjointe l'ont contraint à repousser les représentations.

« À Sherbrooke, j'ai toujours eu une bonne entente avec un bon public », confie-t-il sur le choix de son premier arrêt.

Si Messmer a encore suffisamment d'idées en banque pour produire cinq ou six nouveaux spectacles, il s'est penché sur les sens pour sa nouvelle proposition.

« La vue, l'ouïe, le goûter, le toucher : sous hypnose, on peut les décupler, ou carrément en éliminer un de notre esprit, donc ça crée des événements assez loufoques », souligne l'hypnotiseur.

Même après avoir hypnotisé 150 000 personnes, sans compter ceux qui ont vécu l'expérience à travers ses prestations télévisées, Messmer ne cesse d'être surpris par le cerveau humain. « Plus on travaille avec le cerveau, plus on pense le connaître, plus on s'aperçoit qu'il y a encore des zones inconnues qu'on n'explore pas assez. L'hypnose et la force du subconscient nous permettent d'aller puiser au fond nous et c'est ce que je veux démontrer avec Hypersensoriel. Ça me surprend encore de voir à quel point l'être humain a des capacités insoupçonnées. L'imaginaire des gens m'étonne soir après soir. »

Les spectateurs auront même la chance de voir des numéros inédits, encore jamais tentés par aucun hypnotiseur selon Messmer.

Les technologies modernes prendront aussi une part importante de ce spectacle en créant des effets grandioses une fois jumelés à la force de la pensée. L'humour sera aussi au rendez-vous.

« C'est un spectacle où on rit du début à la fin! » promet Messmer.

Des sceptiques confondus

Au départ, Messmer avait entamé sa démarche d'hypnose sur scène pour démythifier la pratique et la rendre accessible au public. Il constate avec plaisir que ses efforts rapportent.

« Les hypnothérapeutes en cabinet viennent me rencontrer pour dire que ç'a augmenté leur chiffre d'affaires, que beaucoup plus de gens vont consulter. Plusieurs écoles d'hypnose ont augmenté leur nombre d'étudiants parce que la demande est là », indique-t-il, en rappelant que l'hypnose de spectacle et l'hypnose de thérapie utilisent des méthodes différentes.

Mais une dose de sceptiques demeure, ce qui est loin d'être un irritant pour Messmer. « J'aime les sceptiques qui ont envie de voir si ça marche parce que, lorsqu'ils vivent l'expérience, ils deviennent les meilleurs ambassadeurs. »

Messmer sur nos écrans

Dès l'automne, on pourra voir l'hypnotiseur aux côtés de l'animateur Charles Lafortune pour l'émission Lâcher lousse sur les ondes de TVA. Une cinquantaine de participants du public se sont soumis à ce concept disjoncté.

« Lâcher lousse, c'est un spectacle pour le public par le public. On voit le parcours des participants, d'où ils viennent, ce qu'ils font dans la vie. Dans l'émission, ils rentrent dans un grand jeu avec des épreuves en équipe et des prix à gagner. Et moi, je leur donne des consignes loufoques. C'est vraiment à en rire aux larmes et à en avoir mal au ventre », laisse-t-il tomber, emballé, alors qu'il revenait justement d'un tournage pour cette émission.

Vous voulez y aller ?

Hypersensoriel

Messmer

Du jeudi au samedi

Du 17 au 26 août, 20 h 30

Salle Maurice-O'Bready

Entrée : 49,50 $




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer