• La Tribune > 
  • Arts 
  • > La passion de Marie-Claire Plante intacte 

La passion de Marie-Claire Plante intacte

Marie-Claire Plante est présidente d'honneur du symposium EstivArts... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Marie-Claire Plante est présidente d'honneur du symposium EstivArts qui se tiendra au Centre d'arts visuels de Magog samedi et dimanche.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'intérêt de Marie-Claire Plante pour les arts remonte à sa tendre enfance. Sa passion ne l'a jamais quittée et, aujourd'hui, elle enchaîne les expositions et les symposiums tout en s'efforçant de contribuer de multiples façons au dynamisme de la scène artistique régionale.

Agissant à titre de présidente d'honneur de l'événement EstivArts, Marie-Claire Plante a fait de la peinture son métier il y a une dizaine d'années. Elle oeuvre néanmoins comme peintre depuis environ 25 ans.

Parmi ses succès récents, on retrouve l'obtention en 2016 d'un certificat Mérite spécial pour sa toile intitulée Lavande en tourmente, qui avait été présentée dans la catégorie ouverte aux oeuvres d'art abstrait lors d'un concours organisé par la galerie en ligne Light Space and Time, en Floride.

« J'ai toujours aimé dessiner et peindre, raconte l'artiste. Quand j'étais à l'école par exemple, j'avais beaucoup de plaisir lorsqu'il fallait colorier ou faire des dessins en géographie. J'ai plus tard touché à l'aquarelle, mais je n'avais pas beaucoup de temps à consacrer à l'art à l'époque avec la famille et les enfants. »

Ancienne fonctionnaire fédérale, Marie-Claire Plante confie avoir passé de nombreuses nuits devant ses toiles avant sa retraite. « Mon travail n'était pas toujours positif alors j'avais un besoin vraiment fort de créer une fois à la maison. Et un des seuls moments que j'avais pour ça, c'était la nuit. C'est peut-être particulier, mais c'est plaisant de s'adonner à la création lorsque tout le monde dort », assure-t-elle.

L'artiste a déjà commis de nombreuses oeuvres figuratives dans le passé. Toutefois, elle privilégie désormais l'art abstrait. « Ce n'est pas pour tout le monde, l'abstrait. Mais certaines personnes adorent. »

Quoi qu'il en soit, Marie-Claire Plante reconnaît qu'elle éprouve une satisfaction particulièrement grande lorsqu'elle réussit à produire oeuvre abstraite « qui parle à l'âme ». Elle travaille avec de l'acrylique, des pigments secs, de l'encre et des pastels.

Un rendez-vous stimulant

Avant d'être choisie présidente d'honneur du symposium EstivArts, l'artiste a occupé la présidence du Comité d'action culturelle de Magog, qui organise l'événement annuel.

« J'ai été contente de l'opportunité

offerte quand on m'a approchée. On me dit souvent que j'inspire les autres par mon travail. Je représente probablement bien ce qu'on vit lorsqu'on fait de la création. »

Marie-Claire Plante ne le cache pas, elle est attachée à EstivArts, un événement qui lui permet de prendre contact avec plusieurs artistes. « C'est un petit symposium et ça me plaît bien parce qu'il est convivial. Nous, on dit qu'il est sympathique », note-t-elle avec le sourire.

Au total, 36 peintres et sculpteur participeront à la 15e édition d'EstivArts. Les artistes inscrits proviendront principalement de la région de l'Estrie. L'événement se tiendra au Centre d'arts visuels de Magog samedi et dimanche. Des prix seront remis au terme du rendez-vous artistique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer