• La Tribune > 
  • Arts 
  • > The Tea Party : Savourer les retrouvailles 

The Tea Party : Savourer les retrouvailles

Composé de Stuart Chatwood, Jeff Martin et Jeff... (Fournie)

Agrandir

Composé de Stuart Chatwood, Jeff Martin et Jeff Burrows, le groupe canadien The Tea Party sera à la Fête du lac des Nations jeudi.

Fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) La formation The Tea Party, groupe phare du rock canadien des années 1990, était passée sous le radar depuis pas mal d'années avant de ressurgir en 2014 avec un nouvel album et de reprendre la route. The Ocean at the End était le premier disque du trio en 10 ans.

Formé du guitariste Jeff Martin, du claviériste Stuart Chatwood et du percussionniste Jeff Burrows, The Tea Party est actuellement en tournée estivale et sera de la Fête du lac des Nations jeudi, leur seul arrêt en terre québécoise. Et on peut dire que c'est un coup de chance pour les Sherbrookois de revoir cette formation qui s'est toujours distinguée par un rock mâtiné de sonorités moyen-orientales, celtiques et méditerranéennes.

Le groupe, dont les membres sont tous multi-instrumentistes, a réalisé plusieurs albums marquants, dont Splendor Solis, sorti en 1993, qui les a révélés, The Edges of Twilight en 1995, Transmission en 1997 et Triptych en 1999.

Au bout du fil, Jeff Burrows explique que, depuis la reformation du groupe en 2011, les anciens admirateurs et leur progéniture lui réservent un accueil incroyable, particulièrement durant la présente tournée, qui marque les 20 ans du quasi mythique Transmission, concocté à l'époque à Montréal.

« C'est l'une des meilleures tournées de notre carrière. On est vraiment bénis et on se sent revigorés de pouvoir faire ce qu'on aime le plus et de bien le faire. Les jeunes adorent ça! » laisse-t-il tomber.

« Cet été, nous faisons le tour des festivals du pays, alors nous présentons davantage un panorama de notre matériel. Nous y allons donc avec nos pièces les plus populaires », explique Jeff, rappelant que le groupe est très attaché au Québec. « Et nous espérons avoir assez de temps sur scène à Sherbrooke pour pouvoir présenter le plus de matériel possible! » lance-t-il.

On devrait donc pouvoir entendre les incontournables Walking Wounded, Sister Awake, The Messenger et Psychopomp, entre autres.

Rien de traficoté

Sur scène, The Tea Party s'est toujours distingué par un son « organique » où se mêlent instruments électriques, sitar, harpe-guitare, vielle à roue et percussions.

« On a toujours voulu ça, dit Jeff Burrows, et ça a toujours été à notre avantage parce que les gens savent qu'il n'y a rien de traficoté ni de manipulé quand on est sur scène. »

Le marché, la façon de faire de la musique et de la diffuser a certes beaucoup changé depuis une dizaine d'années, mais le percussionniste estime que le groupe a su tirer son épingle du jeu.

« Nous avons appris à nous adapter, fait-il valoir, mais il n'en demeure pas moins que lorsque vous formez un groupe, que vous jouez bien et que vous donnez un bon spectacle, les gens l'apprécient et vont vouloir écouter votre musique par la suite. »

The Tea Party a également du nouveau matériel en gestation et pourrait bientôt le faire entendre.

Le groupe, qui, il y a une quinzaine d'années, avait offert sur scène une version symphonique de ses pièces a récidivé en avril dernier à Sydney et Melbourne, en Australie, sous la direction du chef montréalais Marc Ouellette, et pourrait tenter à nouveau l'expérience au Canada. « C'est beaucoup de travail, mais plusieurs orchestres canadiens sont intéressés et je sais que Buffalo veut aussi nous avoir », souligne Jeff Burrows.

Pour l'heure, toutefois, The Tea Party est sur la route du rock et des retrouvailles avec son public.

Vous voulez y aller

The Tea Party

Jeudi 20 juillet, 22 h 30

Fête du lac des Nations

Entrée : 16 $




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer