• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Mary & the Moonshiners : chansons à danser 

Mary & the Moonshiners : chansons à danser

Le groupe sherbrookois Mary & the Moonshiners montera... (Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Le groupe sherbrookois Mary & the Moonshiners montera sur scène à plusieurs occasions cet été, avec l'objectif d'en mettre plein les oreilles aux spectateurs.

Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Mary & the Moonshiners défient les spectateurs d'assister à une de leurs prestations sans bouger. Et le groupe sherbrookois qui mélange rockabilly, blues et rock & roll offre une multitude d'occasions de relever ce défi cet été. Que ce soit ce midi à la Place de la Cité à Sherbrooke ou ce soir au Festival Shazam à Barnston-Ouest.

Formé en 2015, le quintette réunit des musiciens venus des quatre vents, notamment le guitariste originaire de l'Abitibi Yannick Longpré et la chanteuse Marianne Moonshine, originaire... d'un peu partout dans le monde.

« Je suis née en Nouvelle-Écosse, j'ai grandi à Montréal, j'ai vécu en Angleterre et je suis installée depuis un bon bout en Estrie », explique la chanteuse nomade, qui a parfois un petit accent d'ailleurs, ici et là, dans l'expression.

Yannick avait sollicité Marianne après l'avoir vue en spectacle, sachant que son (ancien) groupe allait se dissoudre. De cette initiative est né le projet Mary & the Moonshiners, qui s'inspire des univers de Chuck Berry, Wanda Jackson, Jerry Lee Lewis, Tom Waits et Stevie Ray Vaughan, entre autres. Au duo initial se sont ajoutés le guitariste Marc-André Couture, le contrebassiste Hubert Lupien et le batteur Keven Montambault.

« C'est très rétro. Des fois, on fait des chansons de groupes moins connus comme Cherry Chérie. Et on fait aussi des chansons issues des films de Tarantino comme Bang Bang  », souligne le guitariste.

Rétro Britney

« On reprend aussi des succès de Britney Spears et on les fait à notre sauce. Ce sont des airs que les gens connaissent la plupart du temps. C'est un spectacle sexy, sulfureux et puissant. Il y a beaucoup d'énergie qui circule et qui nous ramène à une autre époque, soit celle des années 1950, 1960 ou 1970 », résume sa complice.

Quelques compositions originales se sont aussi glissées récemment dans le répertoire du groupe. « On a composé quatre pièces en un mois afin de participer au concours pour les groupes émergents Emergenza. Ç'a été une bonne chose, car on a gagné la finale régionale et on est arrivé deuxième à la finale provinciale », révèlent les musiciens, qui se concentreront cet été sur les nombreux spectacles au calendrier, mais qui prévoient aussi de se pencher sur le projet d'un album original cet automne.

En attendant, les amateurs de swing, de jive et tous les autres amoureux de danse sont invités à les découvrir sur scène.

« Pas obligé de vous inscrire au gym pour être en forme : juste besoin de venir à tous nos shows. On vous promet que vous serez essoufflés si vous vous laissez aller », conclut Marianne.

Vous voulez y aller?

Mary & the Moonshiners

Jeudi 13 juillet, 12 h 15

Place de la Cité, Sherbrooke

Jeudi 13 juillet, 21 h 30

ShazamFest, Barnston-Ouest

Samedi 5 août, 19 h 30

Parc Dreamland, North Hatley

Dimanche 20 août, 13 h et 14 h 30

Lieu historique Louis-S.-St-Laurent, Compton




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer