Orbis : Harpe et effets spéciaux

Valérie Milot a été très touchée que son... (Photo fournie)

Agrandir

Valérie Milot a été très touchée que son spectable Orbis soit choisi pour ouvrir le Festival Orford. « Pour le directeur artistique Wonny Song, c'est un projet qui, tout en restant un concert de musique, propose un alliage innovateur, et c'est ce qu'il recherche.»

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(SHERBROOKE) Les mélomanes qui suivent Valérie Milot depuis le début savent que la jeune harpiste les entraînera sur des sentiers inattendus. À preuve son septième et plus récent album, Orbis, paru l'an dernier et comportant notamment des arrangements de pièces de Frank Zappa et du groupe de rock progressif Gentle Giant.

« J'aime surprendre un peu, par exemple en frappant sur les cordes. La harpe est un instrument entouré de tellement de clichés! C'est vrai que ce sont ces mêmes clichés (l'élégance, la féminité, etc.) qui m'ont donné envie d'apprendre à en jouer, mais si j'ai décidé de faire carrière, c'est pour les raisons contraires, pour ce que les gens n'attendent pas de la harpe. Oui, elle a un côté aérien et romantique, mais c'est tellement plus que ça! »

Valérie Milot espère ainsi attirer de nouveaux adeptes, notamment la gent masculine.

« Plusieurs hommes m'avouent, après les concerts, qu'ils sont venus pour accompagner leur dame, qu'ils n'en avaient pas vraiment envie, mais qu'ils étaient finalement super contents, qu'ils ne s'attendaient pas à ça du tout », rapporte la Trifluvienne.

La déstabilisation devrait être également au rendez-vous le 7 juillet à Orford Musique, alors que Valérie Milot offrira la musique d'Orbis dans une mise en scène totalement éclatée, du moins pour un concert classique. La musicienne a fait un premier test à Montréal l'an dernier, avant de retourner à sa table de travail. La version finale a été présentée à un public choisi le mois dernier. Le concert d'ouverture du Festival Orford Musique sera la toute première représentation grand public.

« C'est un spectacle auquel je crois beaucoup et que j'espère faire tourner plusieurs années », souligne la harpiste, qui est la principale productrice. « J'ai eu un peu d'aide du gouvernement, de la Ville de Trois-Rivières, de quelques commanditaires et d'une campagne de sociofinancement, mais l'essentiel de l'investissement vient de moi. Même si je suis seule sur scène, nous sommes sept dans ce spectacle. J'ai quand même confiance que ce projet a beaucoup d'avenir. La première a été très concluante. »

Englobée dans une sphère 

Dans le spectacle Orbis, Valérie Milot se retrouve avec sa harpe au beau milieu d'une demi-sphère transparente installée sur un podium mobile. Pendant qu'elle joue, différents éclairages et images sont projetés sur la sphère (quand ce n'est pas directement sur l'interprète). Il y a notamment des projections quasi holographiques des musiciens et chanteurs qui l'accompagnent sur l'album (notamment les Violons du Roy) et qui restent présents par le truchement de bandes sonores.

« Par exemple, pendant Castille 1382, le visage de la soprano Marianne Lambert apparaît en même que sa voix se fait entendre », explique-t-elle.

Les bandes sonores permettent aussi à Valérie Milot d'apporter virtuellement les 13 harpes qui interprètent le célèbre Electric Counterpoint de Steve Reich. C'est elle qui a enregistré les 13 partitions en studio.

L'idée de la sphère vient du titre de l'album. Orbis signifie cercle en latin et les pièces du disque recourent toutes au concept de boucle musicale : un motif mélodique ou rythmique destiné à être répété. « Cela fait référence à la musique minimaliste, mais aussi à d'autres genres de musique actuelle et au rock progressif, que j'écoute beaucoup. »

Vous voulez y aller?

Orbis

Valérie Milot

Vendredi 7 juillet, 20 h

Orford musique

Entrée : 44 $




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer