• La Tribune > 
  • Arts 
  • > De la rue à la scène du Centre Québecor 

De la rue à la scène du Centre Québecor

En février, l'humoriste Sébastien Lanno dormait dans un... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

En février, l'humoriste Sébastien Lanno dormait dans un refuge. Ce samedi, il donnera un spectacle au Centre Québecor.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Cut Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune

(Sherbrooke) Au mois de février, sans le sou, l'humoriste Sébastien Lanno dormait plusieurs nuits au refuge pour sans-abri Partage Saint-François à Sherbrooke. Quatre mois plus tard, ce samedi, il donnera un spectacle à guichets fermés au Centre Québecor.

« J'étais au métro Berri-UQAM à Montréal avec 80 $ dans mes poches et 4 $ dans mon compte de banque, raconte Sébastien Lanno, qui a effectué un passage à l'École nationale de l'humour en tant qu'auteur en 2003. Ce qui est ironique, c'est que j'ai déjà été un intervenant de rue. Je connaissais donc un peu comment ça marchait et je ne voulais pas être à Montréal parce que c'est un monde de sans-abri professionnels. Je suis allé à la bibliothèque pour regarder les refuges en région et j'ai vu le Partage Saint-François. »

Sébastien Lanno connaissait un peu la ville estrienne pour être venu encourager sa soeur Isabelle, ancienne membre de l'équipe d'athlétisme du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke. Il a mis le cap sur Sherbrooke et a passé huit nuits au refuge de la rue Galt Ouest.

« Je le faisais en riant au début, je trouvais ça drôle, lance-t-il. Mais quand je suis arrivé là, j'ai compris l'ampleur et ce n'était plus très drôle. C'est quelque chose pour l'orgueil, surtout quand tu as déjà été intervenant. »

Sébastien Lanno avait toutefois un plan pour se remettre en selle.

« Je ne voulais pas venir à Sherbrooke avec seulement mon 80 $, explique l'humoriste de 38 ans qui roule sa bosse depuis une quinzaine d'années. J'ai donc appelé au Centre Québecor avant de partir. J'ai réussi à réserver la date du 3 juin et j'ai imprimé des billets. J'ai vendu six paires en sortant du refuge et j'ai pu ensuite me louer une chambre à la semaine à Rock Forest. »

Il a par la suite arpenté la rue King d'un bout à l'autre de la ville pour vendre lui-même les 400 billets, à 20 $ chacun, pour son spectacle. Une quête qui a duré plusieurs mois.

« J'ai visité environ 800 compagnies sur la rue King, précise-t-il. Il y en a 160 qui m'ont acheté au moins une paire de billets, sans me connaître et sans voir de vidéo. Moi-même, je ne me serais pas acheté de billet! J'ai l'intention de leur donner le meilleur spectacle possible. »

Les six cadres d'un pauvre

L'humoriste originaire de l'Abitibi s'était fixé six objectifs il y a quatre mois, lorsqu'il était au plus bas.

« Mon premier objectif était de sortir de la rue, souligne-t-il. Ensuite je m'étais fixé comme but de faire du bénévolat, de changer mon apparence, d'écrire un livre, de faire un voyage et, finalement, de donner un spectacle. Je suis fier de dire que j'ai tout accompli. »

Sébastien Lanno s'est donc fait pousser la barbe, a écrit un recueil d'histoires de 120 pages et s'est établi à Sherbrooke.

Son spectacle, intitulé officieusement Les six cadres d'un pauvre, racontera d'ailleurs en humour la réalisation de ces six objectifs.

« Il va y avoir six lutrins sur scène et je vais raconter chaque histoire une après l'autre, précise celui qui a déjà fait quelques premières parties pour les humoristes Sylvain Larocque et Maxim Martin. J'ai aussi gardé beaucoup de mon ancien matériel parce que c'est impossible d'écrire un spectacle de qualité en seulement quatre mois », dit celui qui aimerait maintenant se trouver un agent.

Le spectacle de Sébastien Lanno est samedi à 20 h au Centre Québecor. Tous les billets ont été vendus.

« Il me reste juste à être drôle », conclut-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer