Nouvelle galerie Gagné

Michel Gagné devant une des nombreuses oeuvres de... (Spectre média, René Marquis)

Agrandir

Michel Gagné devant une des nombreuses oeuvres de sa nouvelle galerie.

Spectre média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(SHERBROOKE) Réunir Picasso, Rembrandt, Dali, Goya et Chagall sous un même toit à Sherbrooke, ce n'est pas commun. Pourtant, c'est le tour de force qu'a réussi le galeriste Michel Gagné en compagnie de sa femme Maryse Landry.

Les créations artistiques qui constituent la collection du couple sont principalement des lithographies ou des gravures certifiées comme officielles par des experts. Elles ont été réalisées à partir d'une plaque ou d'une gravure que le peintre original a produite. C'est grâce à cette méthode que Michel Gagné, grand amateur d'art, a pu constituer sa vaste collection à des coûts plus réalistes, tout en demeurant authentique.

« Dans notre province, c'est seulement dans les musées que l'on retrouve de telles oeuvres. Le but de cette galerie était d'offrir ces oeuvres aux Sherbrookois à un prix plus qu'abordable. Mais entendons-nous : il y a des peintures de Picasso qui sont estimées à 10 millions $... et on ne peut pas se permettre ça », explique-t-il.

C'est au siècle précédent que la gravure et les autres techniques de production d'oeuvres en série se sont répandues chez des peintres renommés. « Ils avaient compris que, lorsqu'ils faisaient une peinture, après la vente, c'était terminé et il n'y avait plus de revenus possibles. Ils ont donc fait des gravures pour créer le nombre de reproductions désiré. Cela leur permet de continuer la vente de leurs oeuvres, mais pour une fraction du prix d'origine », fait valoir M. Gagné.

En plus des artistes de renommée internationale, la Galerie Gagné réunit également des oeuvres de plusieurs peintres du Québec.

Galerie virtuelle en attendant

Bien qu'il n'ait pas encore pignon sur rue, Michel Gagné tenait à ce que le public soit en mesure d'admirer l'ensemble de ses oeuvres quand bon lui semble. Il a donc créé le site internet de la Galerie Gagné.

« Nous aimerions évidemment avoir un emplacement réel, car je crois que c'est la clé. Mais pour l'instant, la galerie existe virtuellement seulement. Ce qui rend ça intéressant, c'est qu'il se vend beaucoup d'oeuvres en ligne. Donc, pour ceux qui le veulent, toutes nos oeuvres sont visibles sur internet », raconte le résidant de Sherbrooke.

Malgré les avantages que le web apporte, Michel Gagné demeure convaincu que le meilleur moyen d'augmenter la notoriété de sa collection est d'avoir un véritable espace d'exposition.

« C'est pourquoi j'ai eu l'idée de faire un lancement. Je peux annoncer sur Facebook que la galerie est accessible sur internet, mais ça n'a pas la même portée que d'entrer dans un endroit pour admirer une toile de Picasso. Le but ultime serait que quelqu'un achète l'une des pièces, mais au départ, mon épouse et moi faisons ça pour partager notre passion avec le public. »

Le lancement aura donc lieu ce week-end, au Centre culturel Pierre-Gobeil. Toutes les oeuvres acquises par M. Gagné et sa femme y seront exposées. Les personnes qui se déplaceront pour l'occasion pourront d'ailleurs rencontrer des artistes québécois auteurs de certaines oeuvres exposées.

Vous voulez y aller ?

Lancement de la Galerie Gagné

Samedi 20 mai, de 10 h à 17 h

Dimanche 21 mai, de 12 h à 17 h

Centre culturel Pierre-Gobeil, Sherbrooke

Entrée gratuite




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer