• La Tribune > 
  • Arts 
  • > «Personne ne pouvait nous battre» - Alex D'Orio 

«Personne ne pouvait nous battre» - Alex D'Orio

Alex D'Orio a encouragé sa troupe tout au... (Photo fournie)

Agrandir

Alex D'Orio a encouragé sa troupe tout au long des séries éliminatoires de la LHJMQ et a pleinement savouré la conquête de la coupe du Président mercredi soir après avoir balayé l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Alex D'Orio flottait encore sur un nuage lorsqu'il a été rejoint par La Tribune jeudi midi. Le gardien de but auxiliaire des Sea Dogs venait à peine de descendre de l'avion après avoir quitté Blainville-Boisbriand tard en soirée, à la suite de sa conquête de la coupe du Président.

La formation de Saint John n'a fait qu'une bouchée de l'Armada lors de la grande finale. La seule équipe qui a réussi à infliger un revers aux champions de la LHJMQ fut les Saguenéens de Chicoutimi. Sinon, les Sea Dogs ont tout balayé sur leur passage.

« Personne ne pouvait nous battre, lance l'ancien gardien des Cantonniers de Magog. On forme une vraie famille. On l'a vu lorsque Thomas Chabot a gagné son prix individuel. Il a demandé à tout le monde de venir le chercher avec lui. On est toujours ensemble et toute l'équipe est ralliée pour la cause. »

D'Orio se considère chanceux de vivre cette expérience à sa première saison dans la LHJMQ.

« C'est tout un privilège d'être tombé sur ce groupe de joueurs. Je ne pouvais demander mieux. J'apprends beaucoup lors de ces séries éliminatoires et ce n'est pas terminé. Je m'entraîne comme si je jouais les soirs de match. J'aidais les gars à ma façon. J'adopte une attitude positive et j'encourage mes coéquipiers comme doit le faire en tout temps le deuxième gardien d'une formation. Je regarde tout le monde travailler fort et la détermination est à son maximum. Je saurai comment gagner lorsque mon tour viendra », avance la recrue.

En apprentissage

En voyant à l'oeuvre Callum Booth, Alex D'Orio est effectivement en constant apprentissage.

« Il a été excellent durant toutes les séries éliminatoires. Il a élevé son jeu d'un cran et a toujours répondu présent lors des moments importants », constate son coéquipier.

Malgré l'absence de Julien Gauthier, suspendu lors des deux derniers matchs de la série, D'Orio n'a jamais été inquiet.

« Lorsque l'un de nos meilleurs joueurs est absent, les autres en donnent encore plus. Même quand on perd un gros joueur, on est capables de gagner. »

La bonne nouvelle, c'est que le membre d'Équipe Canada sera de retour lors de la première partie des Sea Dogs au tournoi de la coupe Memorial le vendredi 19 mai contre le club hôte, les Spitfires de Windsor.

Ces derniers comptent d'ailleurs sur deux excellents défenseurs en Mikhail Sergachev et Sean Day.

« Même si on a vécu une sensation extraordinaire en soulevant la coupe du Président, on a déjà mis le focus sur la coupe Memorial. Le travail n'est pas achevé. Mardi, on quittera vers Windsor et on fera tout pour revenir avec le précieux trophée. On ne veut pas échapper le titre et on le fait d'abord pour soi-même, mais aussi pour ceux qui en sont à leur dernière année chez les juniors », confie le portier sherbrookois.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer