• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Deux Estriens à bord de La grande traversée 

Deux Estriens à bord de La grande traversée

L'été dernier, dix Canadiens assoiffés d'aventure embarquaient à bord de... (Photo tirée de Facebook La grande traversée)

Agrandir

Photo tirée de Facebook La grande traversée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'été dernier, dix Canadiens assoiffés d'aventure embarquaient à bord de L'Espérance, un grand voilier trois-mâts qui devait les transporter de La Rochelle, en France, jusqu'au Québec dans le cadre de l'émission La grande traversée.

Fanny Gauthier-Patoine... (Photo Radio-Canada) - image 1.0

Agrandir

Fanny Gauthier-Patoine

Photo Radio-Canada

Une Sherbrookoise, Fanny Gauthier-Patoine, et un étudiant de l'Université de Sherbrooke, Guillaume Rivest, ont pris part à ce périple reproduisant celui des premiers colons venus peupler l'Amérique. Désormais de retour au bercail, où ils ont visionné les premiers épisodes de la série diffusée depuis le 11 avril, les deux participants dressent un bilan positif de ce voyage qui les a poussés au bout d'eux-mêmes.

Pendant 55 jours, les similicolons ont vécu la vie de marin dans les conditions du 17e siècle. Vêtements d'époque, hygiène sommaire, espace restreint et nourriture monotone étaient donc au rendez-vous.

« Pour se nourrir, on avait un petit poêle, de la morue salée, du lard salé et des pains secs », raconte Guillaume Rivest, un Rouynorandien qui termine actuellement sa maîtrise en environnement à l'Université de Sherbrooke.

« On avait un peu de nourriture fraîche en partant, mais on l'a écoulée assez rapidement. À la fin, les repas étaient assez répétitifs et très peu copieux. Je n'ai jamais eu faim comme ça dans ma vie. J'ai perdu 40 livres entre le départ et l'arrivée. »

« On mangeait très peu, et il fallait quand même qu'on travaille beaucoup, ajoute la Sherbrookoise de 24 ans Fanny Gauthier-Patoine. C'est pas tant que ça, huit heures de travail, mais quand tu n'as rien dans le corps, ça devient dur de trouver l'énergie! »

C'est que sur le bateau, les participants devaient effectuer de nombreuses tâches, non seulement reliées à la navigation, mais aussi à la gestion des vivres et à la maintenance de leur embarcation.

« Par exemple, un moment donné, on a dû fabriquer des hamacs, parce qu'on était huit à dormir par terre, directement sur le bois, se souvient Fanny Gauthier-Patoine. Après à peine une semaine, je regardais mes jambes et mes cuisses et elles étaient couvertes de bleus. »

Guillaume Rivest... (Photo Radio-Canada) - image 2.0

Agrandir

Guillaume Rivest

Photo Radio-Canada

Tempêtes à l'horizon

Alors que l'expédition ne devait durer que 45 jours, c'est finalement dix journées de plus que les colons ont dû passer sur le voilier de La grande traversée.

« On a frappé du mauvais temps, deux tempêtes, explique Guillaume Rivest. Pendant dix jours, on tournait en rond parce qu'on ne réussissait pas à avancer. C'était vers la fin de l'aventure, alors c'était encore plus dur parce que, dans notre tête, on arrivait bientôt! »

« Il y avait de très, très grosses vagues, ajoute l'homme de 28 ans. Je ne peux pas entrer là-dedans trop en détail, mais ç'a brassé pas mal! »

«Je savais que ça allait être difficile, mais c'est la difficulté qui fait l'aventure.»


Malgré le froid, la faim, le mal de mer et la frousse que leur ont causés les caprices de dame Nature, Fanny Gauthier-Patoine et Guillaume Rivest ne regrettent pas du tout de s'être inscrits à l'émission.

« Je savais que ça allait être difficile, mais c'est la difficulté qui fait l'aventure. En fin de compte, c'est 55 jours de misère pour une vie d'histoires à raconter! » lance Guillaume Rivest.

« Ça fait partie des expériences de la vie qui permettent de relativiser les choses, fait valoir Fanny Gauthier-Patoine. Après ça, on réalise qu'on a de belles vies! »

L'émission La grande traversée est diffusée tous les mardis soirs, à 20 heures, sur les ondes d'ICI Radio-Canada Télé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer