Caval'Art en mode réflexion

Malgré une pause de spectacle cette année, la... (Archives La Tribune, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Malgré une pause de spectacle cette année, la présidente du conseil d'administration de Caval'Art assure que l'organisme n'est pas mort. Il reviendra en force pour la saison 2018 avec une production qui reflétera le fruit de ses réflexions.

Archives La Tribune, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Sherbrooke) Il n'y aura pas de spectacle de Caval'Art cet été aux écuries Équinox de Saint-Germain-de-Grantham. Le conseil d'administration de l'événement a choisi d'entreprendre une réflexion stratégique.

« Nos spectacles exigent dix mois de préparation, des ressources matérielles et financières importantes et un noyau d'artistes professionnels permettant de livrer des performances dont la qualité se doit être rehaussée d'année en année. Pour ce faire, Caval'Art n'offrira pas de spectacle cette année et se concentrera sur cette réflexion et le renouveau qui en ressortira », explique la présidente de Caval'Art, Maryse Bérubé, précisant que des événements ponctuels pourraient tout de même être tenus sur le site cette année.

Cette réflexion permettra, dit-on, de redéfinir certains aspects du fonctionnement de la série de spectacles. On s'attardera notamment à la structure constituée essentiellement de bénévolat, à son mode de financement, ainsi qu'à certaines orientations stratégiques.

Achalandage en hausse en 2016

À sa huitième saison, en 2016, Caval'Art a présenté la Légende de l'homme Djaran qui a connu les deuxièmes meilleurs résultats depuis la création du spectacle équestre, en 2009, avec une augmentation de son assistance de 19 % sur l'année précédente.

« Au cours de ces huit années, Caval'Art n'a pas cessé de faire preuve de créativité, de relever le défi du renouveau en plus d'effectuer annuellement des investissements dans ses infrastructures qui comprennent actuellement une salle de spectacle digne ce nom, des espaces de réchauffement pour les cavaliers et leurs montures, ainsi que des installations d'hébergement et de restauration pour ses artistes venus de loin », met en valeur la présidente.

Le nombre de représentations offertes au grand public est passé d'une en 2009 à six en 2015. Caval'Art est un organisme sans but lucratif, dirigé par un conseil d'administration formé de professionnels et recrute chaque saison plus de 130 bénévoles afin d'assurer la logistique et l'accueil du public que nécessitent la tenue du spectacle.

La présidente confirme que Caval'Art n'est pas mort. Il reviendra en force pour la saison 2018 avec une production qui reflétera le fruit de ses réflexions.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer