Pierre Lebeau présidera le jury du FCMS

Le Festival Cinéma du monde de Sherbrooke a... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le Festival Cinéma du monde de Sherbrooke a dévoilé jeudi la composition de ses jurys, du volet international et régional. On reconnaît Anh Minh Truong, Gérald Côté, Véronique Grenier, Claude Belleau, président du festival, Malika Bajjaje, directrice générale du festival, Pierre Lebeau, président du jury, et Catherine Viau, directrice de la programmation.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) À sa quatrième édition, le Festival Cinéma du monde de Sherbrooke courtise ouvertement le grand public en lui réservant pour la première fois un de ses cinq sièges de juré et en confiant la présidence du groupe au renommé comédien Pierre Lebeau.

« Si ma présence peut faire en sorte que le festival soit connu non seulement à Sherbrooke, mais dans toute la région ainsi que dans tout le Québec, et qu'il perdure, j'aimerais beaucoup ça », a déclaré d'emblée M. Lebeau, en conférence de presse à la Maison du cinéma de Sherbrooke jeudi matin.

« J'aimerais aussi que l'événement soit populaire, dans le sens le plus noble du terme, c'est-à-dire pour le plus grand nombre, qu'on soit homme ou femme et qu'on vienne de n'importe quel milieu », a-t-il ajouté, en faisant miroiter que la programmation, qui sera dévoilée le mois prochain, plaira à un vaste public.

Diplôme de l'École nationale de théâtre du Canada en 1975, Pierre Lebeau partage ses activités entre le jeu et l'écriture dans une carrière complètement éclectique, se réjouit-il encore.

En théâtre, il a participé à plus de 50 pièces, dont Le procès, En attendant Godot et Cyrano de Bergerac. On le verra cette année personnifier l'ancien maire de Montréal Camilien Houde dans une pièce du Nouveau Théâtre expérimental écrite par Alexis Martin et à laquelle participeront pas moins de 75 figurants du grand public aux côtés des comédiens professionnels.

« On va se déplacer dans tout le quartier dans une sorte de théâtre participatif, ça va être formidable! En même temps, ça demande beaucoup de recherche et ça va me demander une grande forme physique, parce que si M. Houde était petit, il n'était pas léger! En fait, il était énorme, et ça va être à moi de supporter cette bourrure-là! » blague-t-il à propos de la performance qui sera offerte gratuitement à 10 reprises en août-septembre à l'occasion du 375e anniversaire de la Ville de Montréal.

En cinéma, il a été lauréat d'un Jutra en 2003 pour son rôle marquant de Séraphin dans Séraphin, un homme et son péché et il a reçu en 2009 le Grand Prix spécial des Amériques du Festival du monde de Montréal pour l'ensemble de sa carrière.

Soi-disant malade

Mais au-delà de ses expériences d'acteur, l'homme confie être un grand amoureux du septième art, depuis toujours. « Je manquais l'école pour regarder des films, raconte-t-il en souriant. Je ne veux pas savoir le nombre d'après-midis où j'étais soi-disant malade pour pouvoir regarder des films!

« J'ai tout vu, continue-t-il. Des films de cape et d'épée, des westerns, des films d'amour, des films d'aventure. J'ai tout appris au cinéma, le monde, comment les gens étaient, leurs caractères, les sentiments qui les habitaient. J'ai appris la géographie, j'ai vu la jungle, Paris, New York, le désert. Tout ça pour un p'tit gars qui restait à Drummondville et dont les parents n'avaient pas beaucoup d'argent. J'ai voyagé partout à travers le monde à travers des films. »

Après avoir usé les sièges des salles obscures et avoir transcendé le grand écran, pour la première fois, en avril à Sherbrooke, il se retrouvera à juger des oeuvres internationales avec quatre autres personnes. Et il promet d'endosser ce nouveau rôle avec la même rigueur qu'on lui connaît.

« Le fait d'être juré, dit-il, c'est une responsabilité que je prends très au sérieux. On va travailler avec des paramètres très précis, on va tous parler de la même chose en même temps, on va essayer de ne pas s'éparpiller et on va essayer de juger les oeuvres avec le plus de sensibilité possible. »

Un juré dans le public

Pierre Lebeau sera accompagné dans cette tâche par le réalisateur et scénariste Anh Minh Truong, l'ancienne directrice générale du Théâtre Centennial Luce Couture et l'enseignante en philosophie et auteure Véronique Grenier. Un appel de candidatures sera lancé dans les prochains jours pour compléter le quintette.

Le jury de la compétition régionale de courts métrages sera présidé quant à lui par le réalisateur français Vincent Marie, dont on pourra voir le dernier film, Là où poussent les coquelicots, durant le festival.

Le Festival Cinéma du monde aura lieu du 4 au 9 avril, à la Maison du cinéma (son principal lieu de diffusion), mais aussi à la salle Le Tremplin, à la salle Alfred-Desrochers, au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, au bistro-cinéma La Capsule ainsi qu'au resto O Chevreuil.

La 3e édition avait attiré 7000 festivaliers en 2016.




À lire aussi

  • Le FCMS toujours plus ouvert sur le monde

    Arts

    Le FCMS toujours plus ouvert sur le monde

    Il faudra aux cinéphiles un tantinet d'organisation afin de maximiser leur séjour en sol sherbrookois pour la tenue, du 4 au 9 avril, de la quatrième... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer