• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Un 33e FIMAV sous le signe de la découverte 

Un 33e FIMAV sous le signe de la découverte

Gyan et Terry Riley offriront une prestation père-fils... (Photo fournie)

Agrandir

Gyan et Terry Riley offriront une prestation père-fils dans la cadre du 33e FIMAV.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(Victoriaville) Fidèle à son habitude, le directeur artistique du Festival international de musique actuelle de Victoriaville (FIMAV), Michel Levasseur, présentera un important nombre d'exclusivités et de premières mondiales du 18 au 21 mai, dans le cadre de la 33e tenue de l'événement.

« On risque encore. On se démarque des autres festivals organisés en Amérique du Nord parce qu'on ose, avec tout ce que ça peut représenter comme inconvénients. On est fidèle à notre mandat », résume-t-il.

Le concert qui devrait attirer le plus d'attention en mai à Victoriaville est celui du duo père-fils Terry et Gyan Riley. Alors que le premier constitue une véritable légende de la musique minimaliste américaine des années 1960 et 1970, le deuxième est un habitué du FIMAV. Il y a notamment collaboré avec Iva Bittova et John Zorn au cours des dernières éditions.

« Ils travaillent ensemble depuis quelque temps et ils ont fait un disque sous leur propre étiquette. Terry Riley est une espèce de gourou, il ne sort pas souvent. Ils ont joué un peu en Europe, mais on ne le voit presque pas en Amérique », ajoute le grand manitou du Festival de musique d'avant-garde.

Parmi les autres artistes qui fouleront les planches du Colisée Desjardins et du Carré 150 en mai, on retrouve Anthony Braxton. Également habitué de l'événement victoriavillois, il présentera un rare spectacle solo.

« C'est un spécial juste pour nous dans un contexte bien particulier que j'expliquerai plus tard. Cela fait cinq ans qu'il ne se produit plus seul sur scène. Il préfère se concentrer sur des projets de plus grande envergure mettant en vedette six ou sept musiciens et même des opéras », continue Michel Levasseur.

Délégation autrichienne

Le directeur se réjouit notamment d'amener à Victoriaville un nombre élevé d'artistes provenant de l'étranger. On accueillera une bonne délégation autrichienne, un pays où la musique actuelle est en forte croissance, ainsi que des représentants de la Mongolie, de la Slovénie et, pour la première fois, d'Indonésie.

Colin Stetson, Bill Coleman, Gordon Monahan, The Nels Cline Four, Kaper T. Toeplitz, René Lussier et Tim Brady font également partie de la programmation du FIMAV 2017. Le passeport qui donne accès à tous les concerts est en prévente actuellement pour seulement 250 $, un rabais de 50 pour cent sur la valeur à la billetterie. La grille-horaire et tous les détails seront dévoilés sous peu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer