• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Une Sherbrookoise aux auditions d'America's Got Talent 

Une Sherbrookoise aux auditions d'America's Got Talent

La Sherbrookoise Clodine Grant est attendue aux auditions... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

La Sherbrookoise Clodine Grant est attendue aux auditions d'America's Got Talent, samedi, à Los Angeles. Grâce à l'argent récolté sur GoFundMe et à la contribution de plusieurs commanditaires, elle pourra se rendre en Californie avec ses parents, Annie Léveillée et Francis Grant. La jeune chanteuse de 14 ans espère gagner sa place sur le plateau de la populaire émission de NBC en interprétant Something Got a Hold on Me, de Christina Aguilera.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) La Sherbrookoise Clodine Grant s'envolera vendredi pour Los Angeles. Dans sa valise, il y aura un laissez-passer pour les auditions d'America's Got Talent. Et un rêve grand comme ça.

La jeune chanteuse de 14 ans écoute la populaire émission américaine depuis qu'elle a cinq ans. Elle caressait l'idée de tenter sa chance, sans vraiment croire la chose possible. Jusqu'à samedi dernier. Lorsqu'un appel téléphonique de l'équipe de production lui a confirmé qu'elle était attendue en Californie le 11 février pour pousser la voix devant les juges.

« J'avais envoyé ma candidature, mais je l'avais ensuite retirée parce que ça me semblait inaccessible. La vidéo que j'avais fournie est sans doute restée dans le système. Ils l'ont visionnée, ils m'ont fourni une passe first line, ce qui est une garantie d'être vue en audition », raconte l'élève de l'école Mitchell-Montcalm.

L'appel-surprise a semé autant de joie qu'il a bousculé les plans et l'agenda familial. En quelques jours, il fallait orchestrer un aller-retour à l'autre bout du pays de l'oncle Sam. Il fallait surtout trouver le financement nécessaire pour l'imprévu périple éclair.

L'adolescente a lancé une campagne GoFundMe pour amasser 3500 $. Elle a jusqu'ici récolté plus de 500 $ via la plateforme web, mais d'autres appuis sont venus gonfler l'enveloppe budgétaire.

« L'agence de voyages Vacancia et l'entreprise Kezber font partie des commanditaires qui nous permettent d'aller là-bas », souligne la mère de Clodine, Annie Léveillée, qui a dû multiplier les démarches pour tout organiser et pour obtenir les passeports dans de si courts délais.

« On nous a confirmé qu'ils seraient prêts demain, on va les chercher jeudi et on partira le lendemain, précise Mme Léveillée. C'est beaucoup d'organisation, mais c'est une belle opportunité pour Clodine. D'après ce qu'on a compris, si elle passe à la prochaine étape, les frais encourus pour les tournages seront ensuite assumés par la production. »

Pour tenter de mériter sa place sur le très couru plateau télévisé, Clodine Grant interprétera Something Got a Hold on Me, de Christina Aguilera.

« C'est une chanson avec laquelle je suis très à l'aise, je l'ai beaucoup répétée. Et je trouve qu'elle a un côté unique », dit celle qui a commencé à chanter il y a tout juste un an et demi. Presque par hasard.

« Je suivais des cours de piano et je faisais partie d'une chorale. Peu de temps avant un gros concert, une des solistes a eu de la mortalité dans sa famille. Elle ne pouvait plus faire le show. J'ai proposé de la remplacer. »

C'était au Théâtre Granada. Devant une salle pleine, Clodine a interprété Proud Mary, de Tina Turner.

« On n'avait pas idée qu'elle chantait comme ça. Quand on l'a entendue, on n'en revenait pas », dit son père, Francis Grant.

Clodine, elle, a eu la piqûre de la scène ce soir-là. Les cours de chant ont remplacé les cours de piano. Son avenir, elle l'imagine derrière un micro. Elle prendra l'avion pour la première fois vendredi en espérant gros, mais en sachant aussi qu'il y aura beaucoup de talents sur la ligne.

« America's Got Talent, je vois ça comme un talent show d'école, en plus grand. Il y aura peut-être une petite déception si je ne suis pas choisie, mais juste chanter devant des juges qui ont autant de métier, recevoir leurs commentaires, c'est une grosse étape, c'est beaucoup. J'y vais surtout pour ça, en fait », explique celle qui, l'an dernier, a aussi fait la file pour les auditions de La voix junior.

« Je ne me suis pas rendue plus loin que les préauditions, mais cette expérience m'a quand même servie. Je sais un peu plus à quoi m'attendre dans un processus de sélection. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer