• La Tribune > 
  • Arts 
  • Votez Bougon : quand la prémonition fait jaser 

Votez Bougon : quand la prémonition fait jaser

Le réalisateur Jean-François Pouliot, le scénariste François Avard... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Le réalisateur Jean-François Pouliot, le scénariste François Avard et les comédiens Antoine Bertrand et Rémy Girard étaient de passage à Sherbrooke mercredi pour l'avant-première sherbrookoise du film Votez Bougon.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) Il y avait longtemps qu'un film québécois n'avait pas fait autant jaser avant même sa sortie. Surtout à cause de son aspect prémonitoire, car l'élection de Paul Bougon comme premier ministre du Québec (tel est le coeur de la comédie Votez Bougon) a été imaginée bien avant celle de Donald Trump ou l'arrivée de Rambo Gauthier en politique active.

Ce qui a fait s'interroger le chroniqueur Marc Cassivi sur le risque d'un « effet Bougon », appuyé par un sondage de La Presse révélant que nombre Québécois seraient prêts à voter pour un candidat de la veine de Donald Trump pour exprimer leur ras-le-bol du système établi. Une perception à laquelle l'auteur François Avard et l'acteur principal Rémy Girard ne croient pas vraiment.

« Il y aura toujours des gens qui recevront les oeuvres au premier degré. Ce que je souhaite seulement, c'est que ceux qui iront voir le film en parlent ensemble après. Qu'ils parlent de la perte de contrôle de leur mode d'existence, de l'argent de leurs impôts et de leurs taxes qui n'est pas investi à réduire la pauvreté ni à améliorer la qualité de l'enseignement et des soins de santé. Ce sera déjà un pas de fait », estime François Avard.

« Premièrement, je n'accepte pas que le film soit traité d'Elvis Gratton III resucé, ni qu'il soit une série de clichés, émet Rémy Girard. Le film dénonce le populisme et sa conclusion va dans ce sens. Personne n'avait prévu l'élection de Trump, mais ici, on a élu Trudeau et on a sorti les conservateurs. Je ne crois pas que nous sommes dans cette mouvance-là. »

Happé par le pouvoir

Même si les spectateurs retrouveront le même genre d'humour qu'à la télé, Votez Bougon ne dresse pas forcément un portrait joyeux. Papa Bougon sera en quelque sorte happé par le pouvoir, au détriment de son clan.

« Le constat, c'est qu'on n'a pas beaucoup de contrôle sur ce qui nous arrive, même quand on est à la tête du gouvernement. Tous ceux qui profitent de notre système politique tel qu'il est vont continuer d'en profiter, peu importe les élus. J'ai d'ailleurs l'impression que Donald Trump ne pourra pas changer les choses comme il le voudrait », commente François Avard, convaincu que le pouvoir finit par corrompre tout individu qui s'y frotte.

« Tant que ceux qui sont vraiment au pouvoir ne sont pas dérangés, ils vont laisser faire les niaiseries et s'accommoder d'un fafouin. Mais dès que tu te frottes à eux, tu seras tassé... ou tu auras un accident. »

« C'était réaliste que Paul Bougon se fasse un peu avoir, dit Rémy Girard. Je me souviens d'un épisode où il s'était mis à vendre des bouteilles d'eau du robinet. Il commençait à se prendre pour un grand homme d'affaires, mais la famille l'avait ramené à l'ordre. »

Absent jusqu'à la semaine dernière (il était en France depuis un mois pour participer à la promotion de deux longs métrages français dans lesquels il a joué), Antoine Bertrand était très heureux de retrouver sa gang et faire avec elle les dernières entrevues avant la sortie officielle de vendredi.

« C'est vrai qu'il y a un constat un peu déprimant, mais qui est à l'image de ce que nous vivons. Quand j'ai eu fini de lire le scénario, je me suis dit : « Oh My God! Pour que quelque chose pue trop pour les Bougon, ça pue en tabarnouche! » Mais on n'a pas oublié la raison pour laquelle les gens aiment les Bougon : la famille tissée serrée. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer