L'OSS aura son disque

L'Orchestre symphonique de Sherbrooke dirigée par le chef... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'Orchestre symphonique de Sherbrooke dirigée par le chef Stéphane Laforest se dotera d'une belle carte de visite avec l'enregistrement d'un premier disque.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) C'est un rêve caressé par le chef Stéphane Laforest depuis son arrivée à la tête de l'Orchestre symphonique de Sherbrooke (OSS) en 1998, et probablement par d'autres chefs et musiciens bien avant lui. Mais en 2017, le projet de l'OSS d'avoir son propre disque deviendra enfin réalité, après 77 ans d'existence.

Le maestro en a fait l'annonce lors du concert de Noël du 4 décembre, prévenant les spectateurs d'être au rendez-vous le dimanche 19 février prochain, pour le concert Les plaisirs coupables II.

« Ce ne sera pas un disque live, précise Nicolas Bélanger, directeur général de l'OSS. Nous avons réservé la salle Maurice-O'Bready le lundi 20 février pour l'enregistrement, sans spectateurs », dit-il. Si l'enregistrement s'était déroulé devant public, l'orchestre de 58 musiciens n'aurait eu droit qu'à une seule prise.

L'album sera un mélange de pièces livrées lors des deux concerts Plaisirs coupables (le premier avait été présenté le 28 février dernier). Quatorze d'entre elles ont été retenues (voir encadré).

L'enregistrement a été confié à Larry O'Malley du studio estrien Audiobec, qui travaille avec l'OSS depuis 36 ans, captant notamment les concerts pour les demandes de subventions. « Ça allait de soi, d'autant plus que Larry a développé une expertise avec les concerts pop. Même l'OSM fait appel à ses services », souligne Nicolas Bélanger.

Notons que l'OSS ne s'est associé à aucune maison de disques et produira l'album lui-même, avec l'appui de partenaires financiers. Les coûts élevés ont toujours été le principal frein au projet.

« Encore récemment, l'orchestre était en position trop précaire. Aujourd'hui, on peut se le permettre », dit Nicolas Bélanger, qui préfère attendre que tous les partenariats soient conclus avant de dévoiler le budget global.

Bien sûr, l'album sera une excellente carte de visite pour l'OSS, mais aussi pour la Ville de Sherbrooke, estime le directeur. « L'OSS se faisait souvent demander s'il avait un album que l'on aurait pu offrir aux dignitaires étrangers en visite ici. Mais on souhaitait avant tout que l'orchestre puisse laisser une trace. »

Tout sera mis en oeuvre pour que le disque soit prêt la veille du dernier concert de la saison, le 28 avril. « Sinon, cela ira au premier concert de la saison 2017-2018 », conclut Nicolas Bélanger.

Quelques pièces retenues pour l'album de l'OSS (sujet à changement)

Bach

Air sur la corde de sol

Beethoven

Symphonie no 5

Tchaïkovski

Suite du Lac des cygnes, mouvements 1, 2 et 3

Mozart

Petite musique de nuit, mouvement 1

Bizet

Marche des toréadors

(Carmen) et Farandole (L'Arlésienne)

Brahms

Danse hongroise no 5

Offenbach

Ouverture d'Orphée aux enfers et Cancan

Satie

Gymnopédie no 2

Prokofiev

Montaigus et Capulets de Roméo et Juliette

Strauss

Valse Les voix du printemps

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer