Albums nouvelets

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Les premiers jours de décembre sont, pour plusieurs, le signal attendu pour installer et décorer le sapin, cuisiner les tourtières et, bien sûr, ressortir les disques de Noël qui dorment depuis onze mois. Chaque année apporte ainsi sa nouvelle cuvée d'albums et les tablettes des disquaires se sont encore enrichies, en 2016, de fraîches galettes en rouge et blanc. La Tribune vous propose cette semaine son regard sur quelques opus nouvelets. Peut-être que l'un d'entre eux deviendra votre prochain classique de Noël...

Fin et sans prétention

***½

Folk Celtique

A Celtic Family Christmas

Natalie MacMaster & Donnell Leahy

Les pochettes des albums de Noël tendent à se surpasser les unes les autres dans le registre kitsch. Aussi, il faut parfois se faire violence pour prendre la peine d'écouter ce qu'elles abritent... Mais on peut être surpris, comme dans le cas de A Celtic Family Christmas. La violoniste Natalie MacMaster et son mari également violoniste Donnell Leahy font équipe pour revoir des classiques de Noël avec une saveur tour à tour folk, country et, dans le cas de White Christmas, jazz. La majorité du matériel est servi de manière instrumentale, mais les enfants du couple se pointent pour des livraisons plus ou moins nécessaires, quand ce n'est pas toute la bande qui y met du sien, avec une dose d'humour, comme sur Twelve Days of Christmas. Il n'y a pas de grandes révélations dans les titres choisis, mais les arrangements sont faits avec finesse, tandis que les interprétations sont justes et dynamiques. Sympathique et sans prétention. Nicolas Houle, Le Soleil

Des classiques en tuxedo

***

NOËL

Meilleurs voeux

Tocadéo

Productions des 2 ailes

C'est un disque qui fera plaisir à ceux qui ont vu Tocadéo en spectacle, mais les autres apprécieront aussi les classiques tout en voix que servent les quatre mousquetaires de la chanson. Enregistrée devant public, la galette s'inscrit dans la lignée des précédentes du groupe. Comme sur son premier opus de Noël, les chansons que propose le quatuor sont enrubannées dans un emballage musical léché, plutôt traditionnel, mais avec l'ajout occasionnel d'une petite touche de jazz qui ravit l'oreille. La particularité du disque très orchestré, ce sont bien sûr les interprétations à quatre voix. Que Patrick Olafson, Benoit Miron, René Lajoie et Dany Laliberté échangent le micro ou qu'ils le partagent, il y a entre eux une complicité vocale qui s'entend et qu'ils mettent au service des chansons qu'ils reprennent. À ce chapitre, pas de surprise, ils ont opté pour des valeurs sûres : Minuit, chrétiens, C'est l'hiver, Blue Christmas, Le sentier de neige, Glory Alléluia, entre autres. Tout ça ne réinvente rien, mais c'est bien fait, les harmonies sont justes, c'est doux à l'oreille. Karine Tremblay

Noël inclusif

***½

ARTISTES VARIÉS

Stoke chante Noël

NOËL

Au pied des monts

On ne peut pas juger Stoke chante Noël à la même aune qu'un disque professionnel : ce serait comme critiquer la chorale d'un village qui chante la messe de minuit. Cet album est avant tout un projet communautaire et inclusif, qui fait autant de place à la voix chevrotante du grand-père qu'à celles parfois approximatives des enfants. Cela dit, on est quand même loin de l'artisanal, la capitaine Marie-Anne Catry étant tout de même une musicienne professionnelle qui a bien mené ses troupes, notamment dans de riches arrangements choraux et musicaux. On retrouve d'ailleurs ici la tendresse, l'émerveillement et la naïveté enfantine qui teintent les albums solos de Marie-Anne et qui se révèlent ici très seyants à l'esprit de Noël. Dans une réalisation très serrée et grâce à une prise de son généralement réussie, la musicienne a pris plusieurs judicieuses libertés, se permettant d'intéressantes relectures et réécritures, faisant place à des chants rarement endisqués et pourtant très connus des enfants (Belle étoile de Noël, Noël des enfants du monde, Une fleur m'a dit). Un beau disque qui touche à l'essence de Noël : celle d'être ensemble. Steve Bergeron

 

Noël avec un chapeau de cowboy

** 1/2

COUNTRY

Mon Noël country

VÉRONIQUE LABBÉ

Musicor

Voilà une proposition qui swingue et qui sort du traditionnel Petit papa Noël. Véronique Labbé est dans le métier depuis une vingtaine d'années et ça paraît. La chanteuse country originaire de Thetford Mines est en parfaite maîtrise du genre et offre ici un album festif sur lequel s'entendent violon, guitare, dobro, mandoline, steel guitare et banjo. Nul doute, ça plaira aux inconditionnels du country, à ceux qui aiment suffisamment le style pour en écouter même le soir du réveillon. Je ne suis pas du nombre et j'avoue une certaine réserve devant les classiques remaniés en sauce western (Père Noël arrive ce soir, Maman embrasse le père Noël et un medley mariant Vive le vent, C'est dans le temps du jour de l'An et autres Glory Alleluia). Il reste que la blonde interprète a le mérite d'avoir fouillé le répertoire pour offrir, dans sa sélection, des titres qui nous sortent de l'habituel. On pense ici à Noël à mon église (Marcel Martel) et La théière (Tex Lecor), Elle reprend aussi joliment Les trois cloches (écrite par Jean Villard, mais popularisée par Édith Piaf) et la très typique Dans nos vieilles maisons. Karine Tremblay

 

Dose de fraîcheur

****

Swing MUSIQUE DU MONDE

Christmas Caravan

The Lost Fingers

L-Abe

Les Lost Fingers ont décidé d'apporter leur pierre à l'édifice, déjà très imposant, des albums de Noël. Et ils se sont surpassés. Le quatuor de Québec défend une première composition, la festive Christmas Caravan, qui donne son titre à l'enregistrement, et revoit onze standards avec créativité. Si Valérie Amyot assure le plus gros du boulot derrière le micro, avec aplomb et chaleur, Byron Mikaloff lui donne régulièrement la réplique, ce qui permet d'offrir une belle variété. On salue la version de We Three Kings, qui offre de magnifiques passages instrumentaux, tout comme Auld Lang Syne, qui inclut un segment russe ou encore Zat You Santa Claus?, avec une portion rap. Sans perdre de vue le swing manouche qui le caractérise, le groupe étend ses tentacules dans diverses directions, country ou musique du monde, sans pour autant s'égarer. Pour couronner le tout, une foule d'invités ont pris part à l'aventure, dont Biréli Lagrène, Kim Richardson et le multi-instrumentiste John Jorgenson (Elton John, Bob Dylan), qui a fait un solide travail à la réalisation. Nicolas Houle, Le Soleil

Gospel et soul francophone

**½

POP Soul Gospel

Ma liste de Noël

Mélissa Bédard

Passeport

Mélissa Bédard plonge dans l'univers de Noël en y mettant son grain de sel soul et gospel. Celle qui s'est fait un nom dans la cuvée 2012 de Star Académie avec sa voix grave et puissante s'attaque à une dizaine de classiques, dont Glory Alleluia, J'ai vu maman embrasser le père Noël ou encore Minuit, chrétiens. Bédard semble avoir pris plaisir à l'exercice, affichant une joie communicative dans les titres dynamiques et s'abandonnant dans les ballades. Malgré des arrangements peu audacieux, qui prennent le raccourci des inévitables grelots et préfèrent souvent les claviers aux véritables instruments, la première moitié de l'album fonctionne bien, en particulier les Joie dans le monde et Père Noël arrive ce soir, où les choeurs soul et gospel viennent dynamiser la proposition. Ça s'essouffle en cours de route et Bédard pêche parfois par excès de puissance, mais pas au point de faire entièrement décrocher l'auditeur. Deux titres originaux complètent l'album. Nicolas Houle, Le Soleil

Sarah reste Sarah

***Pop

Wonderland

Sarah McLachlan

Verve

Dix ans après Wintersong, un album de Noël où elle se permettait de sortir un peu des sentiers battus et rebattus (elle signait notamment un titre en plus d'emprunter à Gordon Lightfoot et à Joni Mitchell), Sarah McLachlan rechante Noël en revenant à un répertoire un peu plus convenu. C'est peut-être le plus grand reproche qu'on puisse faire à cet album, qui offre peu de surprises dans le choix du répertoire (à part peut-être cette reprise de Snow de Randy Newman ou ce cantique huron revisité avec les gars de Half Moon Run). Sa plus grande qualité réside dans la personnalité que la vedette canadienne insuffle à l'affaire. Même dans des titres archi-usés comme White Christmas ou Let It Snow, Sarah McLachlan fait du Sarah McLachlan. Pour Wonderland, elle a retrouvé son complice de longue date Pierre Marchand. Quelques clochettes en sus, la signature musicale jamais bien loin de la mélancolie demeure cohérente avec sa discographie. Et sa voix aérienne, reconnaissable entre toutes, ne pourra que ravir une nouvelle fois ses admirateurs. Geneviève Bouchard, Le Soleil

Noël wow!

***½

NOËL JAZZ

C'est l'hiver

STATERA

Productions Statera

À l'image de son premier album Équilibre, le quatuor vocal estrien Statera livre, avec son opus 2 C'est l'hiver, un disque très réussi dans l'interprétation et les arrangements vocaux et musicaux, avec les limites techniques d'une réalisation modeste en moyens. Les oreilles averties détecteront quelques sons de boîte dans les solos ou les lacunes de mixage, bref la petite coche manquante qu'aurait permis un grand studio pour relever totalement le défi. Cela dit, on serait fou de se priver de cette généreuse et excellente production régionale qui offre ici des relectures très organiques plutôt qu'une pureté artificielle. Statera n'excelle jamais autant que lorsque ses quatre voix chantent ensemble et fait aussi preuve d'une audace mesurée au moment de renouveler les classiques mille fois entendus, évitant le piège de la couche de trop, avec la juste dose de wow! Abstraction faite d'une prédominance de l'anglais, on savoure plusieurs petits bijoux, dont la tendre My Favourite Things, un Noël blanc bossa-nova, un frénétique Jingle Bells, ainsi que les gospels I Pray on Christmas et Put a Little Love in Your Heart, ces trois dernières rehaussées par la présence enveloppante de l'ensemble vocal Odysséa. Steve Bergeron

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer