• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Kim Richardson revisite les classiques de Noël 

Kim Richardson revisite les classiques de Noël

Kim Richardson... (Le Droit, Patrick Woodbury)

Agrandir

Kim Richardson

Le Droit, Patrick Woodbury

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) Surtout connue comme choriste et chanteuse de jazz, de rythm'n blues et de rock, Kim Richardson se joindra à l'Orchestre symphonique de Sherbrooke (OSS) pour son grand concert de Noël dimanche, où elle interprétera une dizaine de pièces de Noël et de chansons populaires, sous la direction du chef Stéphane Laforest.

« La musique de Noël m'a toujours rejointe; je suis une mère et une grand-mère aussi et c'est toujours une période de joie avec les enfants. Ça me rappelle ma propre jeunesse en famille. C'est vraiment important pour moi », dit cette artiste née à Toronto et installée à Montréal depuis plus de 25 ans.

Chanter les grands classiques de Noël comme Mon beau sapin, Vive le vent ou Les anges de nos campagnes, tout en y mettant une touche personnelle, n'est pas nécessairement facile, mais Kim Richardson voit de nombreuses possibilités avec les arrangements.

« On peut faire plein de choses avec les classiques de Noël, on peut changer la couleur de l'instrumentation, ça reste toujours une chanson de Noël. Avec l'OSS, c'est surtout le message que c'est le style musical qui est important; c'est le temps de dire merci et d'être heureux avec la famille et les amis », explique-t-elle.

« Ce seront des versions assez classiques, mais avec une touche de jazz. Je suis toujours influencée par le jazz et je pense que ça se mélange très bien, le jazz et la musique classique. Tout est possible! » ajoute Kim Richardson, dont la dernière visite à Sherbrooke remonte au mois de juillet pour le demi-marathon, où elle a couru 10 kilomètres.

Le concert de Kim Richardson sera précédé d'une première partie classique comportant le Gloria de Vivaldi, interprété par un choeur composé de plus de 100 choristes de l'Université de Sherbrooke et de l'Université Bishop's.

Trois Juno plus tard

Admiratrice de Barbra Streisand, Aretha Franklin, Stevie Wonder (avec qui elle a déjà partagé la scène) et Charley Pride, Kim Richardson a été élevée dans la musique.

« On écoutait toutes sortes de styles musicaux dans ma famille. Quand j'étais jeune, j'aimais beaucoup le jazz instrumental et j'étais influencée par les solos instrumentaux, ce qui m'a aidé à chanter », raconte-t-elle.

La chanteuse, qui a gagné trois prix Juno, caresse aussi le projet d'un nouvel album, peut-être en 2017, mais avoue avoir un emploi du temps chargé, notamment avec la revue musicale American Story Show. « J'aimerais bien, mais il faut que je choisisse les bonnes chansons », dit-elle.

Difficile de faire une entrevue avec Kim Richardson sans évoquer le décès de Sharon Jones, le 18 novembre, une chanteuse funk et soul qui a connu le succès dans la quarantaine avec la formation The Dap-Kings.

« C'était une dame magnifique, on a perdu une grande chanteuse à l'âge de seulement 60 ans! » déplore-t-elle au sujet de cette artiste reconnue notamment pour ses succès You Better Think Twice, I Learnead the Hard Way et 100 Nights 100 Days.

Vous voulez y aller?

Orchestre symphonique de Sherbrooke

Grand concert de Noël

Avec Kim Richardson, les Chanteurs de l'Université Bishop's et l'Ensemble vocal de l'École de musique de l'Université de Sherbrooke

Dimanche 4 décembre, 15 h

Salle Maurice-O'Bready

Entrée : 61 $ (étudiants : 25 $)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer