Quand l'histoire change au tournage

Chez les géants, un documentaire produit par le... (Photo fournie par Mc2)

Agrandir

Chez les géants, un documentaire produit par le Sherbrookois d'origine Jean-Simon Chartier, raconte l'histoire de Paulusie, un jeune Inuit confronté aux difficultés et aux responsabilités de l'âge adulte.

Photo fournie par Mc2

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir été présenté en première aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal, le film Chez les géants d'Aude Leroux-Lévesque et Sébastien Rist a pris l'affiche vendredi à la Maison du Cinéma à Sherbrooke.

Jean-Simon Chartier... (Photo fournie par Mc2) - image 1.0

Agrandir

Jean-Simon Chartier

Photo fournie par Mc2

Chez les géants raconte l'histoire de Paulusie, un jeune Inuit confronté aux difficultés et aux responsabilités de l'âge adulte. Ses pensées, ses rêves et ses croyances offrent une incursion privilégiée dans son intimité, où cohabitent légendes fantastiques et dures réalités. Le film est une aventure poétique et un témoignage de résilience qui fait écho à des problématiques qui vont bien au-delà de l'histoire personnelle de Paulusie.

Le documentaire est produit par le Sherbrookois d'origine Jean-Simon Chartier, qui a fondé MC2 Communication Média en 2006.

« C'est la grande authenticité d'Aude et Sébastien, comme êtres humains et comme réalisateurs, qui m'a convaincu, après une seule rencontre, que je voulais les accompagner dans leur film Chez les géants. J'ai été touché par leur sensibilité, par l'histoire qu'ils voulaient raconter et le lien qui les unissait à leur personnage principal Paulusie», note M. Chartier.

«Les réalisateurs souhaitaient dresser un portrait positif d'un jeune Inuit en transition de l'adolescence à l'âge adulte. Une histoire d'amour et de territoire. Le scénario a évolué à travers les événements tragiques qui se sont produits pendant qu'ils tournaient et c'est là que le métier de documentariste prend tout son sens. On travaille avec le réel et le réel ne se décide pas dans un scénario. Il nécessite une vraie présence à l'autre, au sujet, et une capacité d'être empathique », explique le producteur, qui agit également comme scénariste et réalisateur sur d'autres projets (À la rencontre de l'Homme qui brûle, Alléluia, Soeur Violaine et Marchands de bonheur).

« Je fais des documentaires parce que c'est ma manière de parler du monde qui nous entoure à travers le vrai. Et d'y rester connecté aussi. J'ai toujours été en quête d'authenticité, même si ce n'est pas toujours facile, et je la trouve beaucoup dans les personnages qui habitent les films qu'on fait chez MC2 », spécifie Jean-Simon Chartier, ajoutant que les différentes productions de MC2 ont été tournées dans une douzaine de pays sur quatre continents en collaboration avec plusieurs diffuseurs (Canal D, Radio-Canada, RDI, Tv5, Télé-Québec, Documentary Channel, TFO).

Chez les géants a été présenté à Hot Docs 2016 à Toronto et a obtenu le Prix décerné aux Meilleurs cinéastes canadiens émergents. Le film a aussi été projeté au Vancouver International Film Festival où il a gagné le Prix du Meilleur documentaire canadien. Il a également été montré à l'International Documentary Film Festival d'Amsterdam, le plus gros festival de documentaire du monde.

« Malgré la dureté du propos, ce film a été, grâce à Aude et Sébastien, une expérience d'une grande douceur pour moi », conclut le producteur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer