Jean-Pierre Ferland : fertile jalousie

Pour la première fois de sa longue carrière,... (La Presse, Olivier Jean)

Agrandir

Pour la première fois de sa longue carrière, Jean-Pierre Ferland s'est amusé à reprendre les chansons des autres, pour ne pas dire « de ses amis » dans certains cas : « J'ai voulu les chanter parce que je considère qu'en vieillissant, j'ai reçu un cadeau de la nature. On dirait qu'elle a donné de la vie à ma voix. »

La Presse, Olivier Jean

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Se faisant un devoir de garder sa propre plume aiguisée, Jean-Pierre Ferland n'avait à ce jour jamais été porté à piger dans le répertoire des autres. Voilà maintenant qu'il succombe à la tentation en ciblant ses Chansons jalouses : des pièces qu'il admire, qu'il aurait voulu écrire lui-même, qu'il a souhaité saluer en les interprétant à sa manière.

« J'ai voulu les chanter parce que je considère qu'en vieillissant, j'ai reçu un cadeau de la nature. On dirait qu'elle a donné de la vie à ma voix. Je pense que ma voix n'a jamais été aussi bonne que maintenant », observe l'auteur-compositeur-interprète, qui a oeuvré dans les dernières années à un projet de comédie musicale, La femme du roi, mis sur la glace faute de producteur. Craignant de voir « l'ennui » qui l'a fait sortir de sa retraite se repointer le bout du nez, voilà qu'il s'est pris au jeu de l'hommage avec un plaisir évident. Le Soleil a recueilli ses confidences sur quelques morceaux choisis.

Est-ce ainsi que les hommes vivent?

Paroles : Louis Aragon

Musique : Léo Ferré

Jean-Pierre Ferland décrit cette pièce comme le point de départ de l'album Chansons jalouses. Il dit l'avoir portée en lui pendant des années, sans se permettre de la chanter à son tour. « Jamais je n'aurais pensé que je chanterais les chansons des autres un jour, explique-t-il. Ça ne m'avait jamais traversé l'esprit. Mais quand je me suis assis et que j'ai commencé à faire la liste des pièces qui m'ont inspiré, que j'aurais voulu écrire, elle est tout de suite ressortie. Elle représente pour moi la chanson porteuse de toutes les chansons francophones. Musicalement et poétiquement, sa construction est exactement l'exemple à suivre quand on commence à faire de la poésie. C'est la chanson porteuse comme une mère porteuse... »

Bozo

Paroles et musique : Félix Leclerc

« Félix, je l'aimais beaucoup, confie Jean-Pierre Ferland. J'avais une relation fraternelle assez extraordinaire avec lui. Et je le respectais en plus parce qu'il m'épatait. Il était tellement comique. Il riait tout le temps. C'était un humoriste vraiment magnifique. Je voulais commencer [l'album] par lui parce que ç'a commencé par lui. C'est lui qui m'a donné envie de faire ça. Le premier livre que j'ai lu de toute ma vie, c'était Adagio. »

Dans Chansons jalouses, Jean-Pierre Ferland reprend le classique Bozo en lui insufflant une énergie qui touche au country. « C'est comme ça que je l'entends, évoque-t-il. Et c'est encore plus que ça... Moi, j'ai un lac chez moi. Quand je prends mon ponton pour aller sur le lac, la première chose que je fais, c'est de commencer à chanter : "Dans un marais de joncs mauvais, y avait"... Pour moi, c'est la campagne, c'est le rêve. Quand on navigue, on peut rêver. Et nos rêves ne sont pas les mêmes que ceux qu'on fait pendant le reste de la journée. »

Mon ange

Paroles : Éric Lapointe et Roger Tabra

Musique : Éric Lapointe

« Éric et moi, on a enregistré ensemble la chanson Qu'est-ce que ça peut ben faire, rappelle Jean-Pierre Ferland. J'ai toujours aimé ce gars-là, malgré que j'en ai eu peur aussi. Quand on a eu l'occasion de faire un duo, je trouvais que la façon qu'il a de chanter, ce n'est pas moi. Finalement, je me suis aperçu que, quelque part, il a deux voix en lui : une voix de pitbull et une voix de canari. On n'a pas le même âge, on ne peut pas être des amis énormes. Mais il y a un grand respect entre nous. J'avais hâte de faire cette chanson-là, Mon ange, parce que je la trouve belle. C'est une chanson d'écorché vif. C'est une chanson qui fait mal. »

J'ai pour toi un lac

Paroles et musique : Gilles Vigneault

« Quand il a su que je faisais mes chansons jalouses, il m'a envoyé un message qui disait : "Si tu ne chantes pas une des miennes, je ne te parle plus!" » rigole Jean-Pierre Ferland. Rien pour l'énerver puisque J'ai pour toi un lac figurait déjà parmi ses préférées. « Elle est extraordinaire, cette chanson-là, décrit-il. J'ai voulu lui rendre hommage. »

Tout simplement jaloux

Paroles et musique : Michel Rivard

Jean-Pierre Ferland raconte avoir à un moment, sans succès, voulu écrire à quatre ma ins avec Michel Rivard. « On s'est déjà assis dans ma cuisine et on a essayé. On n'a pas réussi, relate-t-il. On est deux êtres très pareils. On n'a pas réussi parce que l'un ne complétait pas l'autre. Mais cette chanson-là [que Rivard a signée pour Beau Dommage], je l'aime beaucoup. En plus de ça, elle est complètement tombée dans mon sujet! Mais quand on écoute attentivement le texte, on voit que c'est d'une richesse exceptionnelle. C'est une belle chanson d'amour, absolument. » 

Ordinaire

Paroles : Mouffe

Musique : Robert Charlebois et Pierre Nadeau

Après Céline Dion, qui s'est réapproprié cette chanson phare du répertoire de Robert Charlebois, c'est au tour de Jean-Pierre Ferland de revisiter Ordinaire. « Quand j'ai vu que Céline Dion en faisait une version sur son album, je me suis dit : "Ouain, je ne suis pas pour en faire une aussi." Finalement, j'ai pensé : "Pourquoi pas?" Donc, j'ai décidé de la faire. Et en plus de ça, je n'ai pas eu besoin de changer les paroles! » lance le chanteur. « Je n'ai jamais été un grand ami de Charlebois, ajoute-t-il. On avait des styles de vie bien différents. Mais je pensais que je serais capable de faire une interprétation qui ferait honneur à la chanson et à Charlebois. Et je pense que j'ai réussi. Ce sont surtout les orchestrations qui sont réussies... »

Vous voulez y aller?

Jean-Pierre arrive en ville

Jean-Pierre Ferland

Vendredi 10 février, 20 h

Salle Maurice-O'Bready

Entrée : 77,50 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer