L'Histoire récompensée

Les gagnants du Grand Prix du livre de... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Les gagnants du Grand Prix du livre de la Ville de Sherbrooke (assis) ont tous deux un lien avec le département d'histoire de l'UdeS : Marilyne Fortin détient une maîtrise et Jean-Pierre Le Glaunec y est professeur. Derrière, Patrick Nicol (3e prix en création littéraire), Robert Pouliot (maire suppléant), David Goudreault (2e prix en création littéraire), Pierre Tardif (président du Comité de la culture) et Nathalie Watteyne (3e prix en essai).

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) D'un côté, le récit romancé de l'artiste qui aurait dessiné, au XVIe siècle, les planches d'un des plus importants ouvrages d'anatomie humaine. De l'autre, une enquête sur une bataille capitale dans le cheminement d'Haïti vers l'indépendance... mais quasi effacée de la documentation en France. Leur point commun : l'Histoire avec un grand H, mais aussi les deux lauréats du Grand Prix du livre de la Ville de Sherbrooke.

Maryline Fortin, auteure de La Fabrica (Québec Amérique), et Jean-Pierre Le Glaunec, qui a signé L'armée indigène. La défaite de Napoléon en Haïti (Lux Éditeur), ont remporté hier cette reconnaissance biennale, respectivement dans les catégories « création littéraire » et « essai ». Ils reçoivent une bourse de 4000 $, celle de la catégorie « essai » étant décernée à parts égales par la Ville et l'Université de Sherbrooke.

« C'est une grande surprise pour moi, surtout après avoir vu les autres livres en compétition », raconte Marilyne Fortin, qui enseigne au Centre Saint-Michel et pour qui il s'agissait d'un premier roman.

« Il m'a fallu sept ans à temps perdu. Ce fut de longue haleine, mais je suis heureuse de l'avoir fait. Quatre éditeurs se sont montrés tout de suite intéressés. »

Dans La Fabrica, Marilyne Fortin a imaginé une vie à l'auteur, anonyme, des planches d'un important ouvrage d'anatomie de la Renaissance, De Humani Corporis Fabrica.

« Il m'a fallu beaucoup de recherches, mais comme le sujet était voisin à celui de ma maîtrise, une partie était déjà faite. La décision d'écrire un roman était un coup de dés. Je l'ai d'abord fait pour moi », ajoute celle qui amorce les corrections d'un deuxième roman qu'elle espère publier en automne 2017.

Arrivé il y a huit ans comme professeur d'histoire à l'Université de Sherbrooke, Jean-Pierre Le Glaunec a fouillé pendant quatre ans l'historique bataille de Vertières (18 novembre 1803), qui a mené à l'indépendance d'Haïti. Célébrée par les Haïtiens, cette date a été quasi évacuée des manuels d'histoire en France, même si elle a fissuré les assises de l'esclavage.

« Dans certains livres, on parle du 17 ou du 19 novembre, même du 17 octobre. J'ai dû fouiller dans des archives en France, en Angleterre, aux États-Unis et à Haïti, avec beaucoup d'aide de mes assistants de recherche », explique ce Breton d'origine qui, après avoir adopté Sherbrooke, a maintenant le sentiment d'avoir été adopté par sa ville.

Quatre autres lauréats

Les quatre finalistes qui ont terminé en deuxième et troisième places sont aussi repartis avec une bourse (1300 $ et 700 $). Après la pluie de prix tombée sur La bête à sa mère, l'auteur David Goudreault a vu la suite, La bête et sa cage, être récompensée une première fois.

En troisième position, l'auteur Patrick Nicol, qui a déjà reçu deux fois le Grand Prix par le passé, a aussi vu saluée sa Nageuse au milieu du lac, déjà honorée au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Trente candidatures avaient été soumises dans cette catégorie.

Dans la catégorie « essai », les 2e et 3e places sont allées à Jacques Beaudry, pour Annemarie Schwarzenbach : la lutte avec l'Ange, et à Nathalie Watteyne, pour Oeuvres complètes d'Anne Hébert, v. 5. Théâtre, nouvelles et proses diverses. Une dizaine d'ouvrages concouraient pour le prix.

Nouveauté : la Ville acquerra plusieurs exemplaires des deux livres lauréats pour les offrir à ses visiteurs officiels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer