Marina Orsini : au coeur de l'humain

Profondément attachée à la région de l'Estrie, où... (La Presse, Marco Campanozzi)

Agrandir

Profondément attachée à la région de l'Estrie, où elle a une maison depuis près de 20 ans, l'actrice et animatrice Marina Orsini sera vendredi soir à la barre de l'émission Au coeur de la vie au profit de la Fondation du CHUS.

La Presse, Marco Campanozzi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Tremblay
La Tribune

(Sherbrooke) Elle a été au coeur de séries télévisées phares (Lance et compte et Les filles de Caleb, entre autres), elle a joué au cinéma, elle a animé à la radio pendant 10 ans et elle a maintenant une émission de service à son nom, à la télévision d'État. On pourrait dire que Marina Orsini est une communicatrice née. Elle ne dit pas non. Elle ne dit pas tout à fait oui non plus.

« En fait, d'abord et avant tout, avant même d'être une artiste, je pense que je suis une humaniste. J'aime le monde pour vrai, je m'y intéresse. J'ai grandi dans le public, j'adore rencontrer les gens. Lorsque j'interprète des personnages, ou lorsque j'anime à la radio ou à la télé, il y a un dénominateur commun et c'est l'aspect humain. »

Tenir la barre de l'émission Au coeur de la vie, au profit de la Fondation du CHUS, relevait donc presque de l'évidence pour Marina Orsini.

« D'abord parce que l'Estrie est l'un des endroits que je préfère au monde, une région où j'ai une maison depuis presque 20 ans et où j'ai demeuré à temps plein pendant huit ans. J'ai un attachement particulier pour le CHUS, un lien émotif parce que c'est là que mon fils Thomas est né il y a 14 ans. Chaque fois que je vais dans cet hôpital, je suis impressionnée par la qualité des soins, par le professionnalisme de l'équipe soignante, par la qualité du service. Par l'humanité de l'endroit. »

Elle a pu le constater encore lors du tournage effectué pour l'émission annuelle, qui sera diffusée le 18 novembre à la télé d'ICI Radio-Canada ainsi que sur le web, entre 19 h et 21 h. On y présentera histoires touchantes et innovations médicales rendues possibles par les dons reçus. L'objectif financier a été fixé à 5,3 millions $ cette année.

« Mon rôle, c'est de faire les liens entre les différents segments de l'émission. On a passé une journée au CHUS pour la captation. J'ai entre autres visité la maternité, où j'ai rencontré une maman qui venait de donner naissance à son enfant. C'est frappant : à cet étage, on ressent la convivialité, la complicité, l'esprit de famille. »

Cet esprit-là est précieux. À l'hôpital peut-être plus qu'ailleurs encore.

« Les relations humaines comptent dans les soins. La compassion aussi. Mis à part pour l'arrivée d'un bébé, on n'a pas trop envie d'aller à l'hôpital. Alors sentir qu'on prend soin de nous, ça a toute son importance. Plus largement, on critique beaucoup notre système de santé, mais une fois qu'on est dedans, on réalise à quel point il est fantastique. Les gens qui y travaillent sont parfois à bout de souffle, ils ont tellement à faire, dans un contexte difficile, mais ils offrent toujours des soins de grande qualité. J'ai accompagné ma mère pendant quatre ans dans la maladie, jusqu'à son décès, il y a trois ans. J'ai pu le constater. »

Elle constate aussi que le pouvoir citoyen est pesant. Et nécessaire.

« Sur le plateau de mon émission, je recevais Pierre Curzi récemment. Ensemble, on a jasé de politique. Et de comment chacun avait, finalement, un rôle politique à jouer. On a un pouvoir, j'y crois. C'est pour ça que je m'implique pour la Fondation, c'est une façon de redonner. »

C'est aussi un peu pour ça qu'elle est porte-parole de Tel-Jeunes depuis les débuts de l'organisme, il y a 25 ans.

« Mis ensemble, les petits gestes de tout le monde ont une portée. »

Deuxième chance, deuxième saison

La diffusion des premières émissions de la série documentaire Deuxième chance ne débutera qu'en janvier, mais déjà, Marina Orsini sait qu'il y aura une seconde saison, dont le tournage s'amorcera au printemps prochain. Avec le journaliste Patrick Lagacé, elle est aux commandes de ce nouveau rendez-vous télévisé qui promet.

« Je pense que les téléspectateurs vont adorer cette série. Patrick et moi, on y est vraiment au service des gens. »

Les gens, ce sont ceux qui se sont inscrits à l'émission parce qu'ils étaient à la recherche d'une personne de leur passé à qui ils voulaient dire merci. Ou pardon. Les deux animateurs mènent l'enquête pour eux. Parfois près, parfois loin.

« Je suis allée jusqu'en Angleterre et en Bretagne, Patrick s'est rendu en Thaïlande et à Haïti. Chaque histoire est fabuleuse. Il y a de grandes peines, de grandes déceptions, de grands espoirs aussi, derrière ces parcours humains. »

L'éventail est large. Et riche de possibles.

« On révèle l'histoire d'une personne à la recherche de sa mère biologique, par exemple, mais on met aussi en lumière celle d'un détenu qui avait enlevé un enfant, qui a été incarcéré et qui maintenant, presque 40 ans plus tard, veut demander pardon à la famille. »

L'approche documentaire sert tout particulièrement le propos.

« Il n'y a rien de sensationnaliste, on ne tombe pas dans le voyeurisme. On est loin, très loin de la télé-réalité. »

Comme dans la vraie vie, certaines retrouvailles se passent, d'autres non.

« Une personne part à la recherche d'une autre, mais ça ne veut pas nécessairement dire que la personne qu'on retrouve a envie de reprendre contact. Parfois, ça n'aboutit pas », dit celle qui pilote aussi une quotidienne matinale pour une deuxième année consécutive à l'antenne d'ICI Radio-Canada Télé.

« On parle autant de santé, de mode et de beauté que de rénovation et de décoration. On s'intéresse à tout ce qui touche à notre vie. C'est une émission au cours de laquelle on enseigne et on se renseigne puisque je suis entourée de collaborateurs qui ne sont pas des chroniqueurs, mais bien des spécialistes dans leur domaine. »

Vous voulez écouter?

Au coeur de la vie

18 novembre, de 19 h à 21 h

ICI Radio-Canada Télé

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer