• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Musique à bouches et Amé se pincent encore 

Musique à bouches et Amé se pincent encore

Les Cowboys fringants en compagnie de leurs musiciens... (Photo fournie)

Agrandir

Les Cowboys fringants en compagnie de leurs musiciens (dont Jérôme Dupuis-Cloutier), de la violoniste Stéphanie Lépine et des Musique à bouches.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

(Sherbrooke) Amélie Larocque, alias Amé, et les membres de Musique à bouches ne sont pas près d'oublier le 38e Gala de l'ADISQ. Les six Sherbrookois ont eu chacun leur petit moment de gloire lors de la soirée de dimanche. Amélie a vu la chanson Ton départ de Marc Dupré, dont elle a écrit le texte, être couronnée du Félix de chanson de l'année, alors que le quintette, même s'il n'a pas gagné le Félix du meilleur album trad lors du premier gala jeudi dernier, a participé au numéro des Cowboys fringants sur la scène de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.

Amélie Larocque... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Amélie Larocque

Archives, La Tribune

« Je me pince encore ! » commente Amélie Larocque. « J'ai été totalement prise par surprise ! Je me disais constamment : « Ben non ! Ça ne se peut pas ! » Nous avions une chance sur dix, et pendant que les nominations étaient annoncées, je trouvais qu'il y avait tellement de bonnes chansons ! Quel calibre ! J'étais donc très émue ! »

La Sherbrookoise n'a pas pris ombrage de l'oubli, par Marc Dupré, de la remercier lorsqu'il est allé chercher son trophée. D'ailleurs, elle aussi aura son Félix.

« J'avais décidé d'avance que je m'en ferais faire un si nous gagnions. Finalement, c'est Marc qui va me l'offrir. Il tenait beaucoup à le faire. Je suis vraiment heureuse de travailler avec lui. On est déjà en train d'écrire d'autres chansons pour son prochain album. Avec Marc, tout se fait dans le plaisir, avec une grande liberté. C'est vraiment un travail d'équipe », rapporte celle qui a signé à la demande de Marc Dupré, ce texte inspiré d'une jeune maman atteinte d'un cancer.

Amélie Larocque, qui est originaire de St-Paul-d'Abbotsford, a aussi eu la chance de monter sur scène au début du gala, lorsque le duo 2frères a remporté le Félix de l'album de l'année pop. La jeune auteure-compositrice a signé deux chansons sur l'album Nous autres : Road trip (texte et musique) et Dans notre salon (texte seulement, sur une musique de Steve Marin.)

« D'ailleurs, c'est Steve qui a écrit Nous autres, la chanson de 2frères qui était aussi en nomination comme Chanson de l'année. J'avais l'impression d'être en compétition avec ma famille ! Parce que c'est vraiment ça, 2frères : une famille. Ils sont très conscients qu'ils ne seraient pas au même point sans l'équipe qui les entoure. C'est pour ça qu'ils ont invité tout le monde à venir sur scène avec eux. »

Vraie bière

Olivier Brousseau était encore sur un nuage lui aussi, après que son groupe Musique à bouches eut été invité à participer à l'interprétation de Marine marchande des Cowboys fringants, pendant le gala.

« Les Cowboys ont eu l'idée d'être accompagnés par un choeur pendant leur prestation et c'est Sylvie Gariépy, la directrice du gala, qui a pensé à nous. Nous avions eu une première rencontre exploratoire avec le groupe il y a quelques semaines. Nous avions fait nos devoirs, en apprenant la chanson et en présentant déjà des arrangements vocaux. »

Les cinq chanteurs ont participé à deux répétitions à Montréal avant le gala. « Deux musiciens trad qu'on connaissait déjà (Nicolas Boulerice, du Vent du Nord, et Stéphanie Lépine, une violoniste) étaient aussi du numéro. »

Les musiciens de tournée des Cowboys fringants, dont le Sherbrookois Jérôme Dupuis-Cloutier, ainsi que Frannie Holder, chanteuse de Random Recipe et de Dear Criminals, complétaient la joyeuse bande. « On a pu constater tout l'effet Cowboys : dès que la pièce est devenue rythmée, la salle s'est levée. Les choeurs ont eu un effet de masse. Après le gala, les gens nous ont dit que ça avait décoincé l'événement. »

Et, oui, c'était de la vraie bière qu'il y avait dans leurs chopes durant la chanson.

L'expérience a été tellement concluante que les deux formations examinent la possibilité de se retrouver à nouveau sur scène, lors du spectacle des Cowboys du 28 janvier prochain, au Théâtre Granada.

Les Musique à bouches ont aussi pu découvrir toutes les coulisses du gala. « C'est vraiment impressionnant, tout le monde qui travaille vite et bien, comme une fourmilière. Lorsque Céline Dion est arrivée dans les loges, avec tous ses gardes du corps, on sentait qu'on passait dans une autre ligue. On a aussi pu discuter avec une de nos grandes idoles, Plume Latraverse. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer