• La Tribune > 
  • Arts 
  • > AAAE: les prix littéraires deviennent biennaux 

AAAE: les prix littéraires deviennent biennaux

Michel Gosselin, président de l'Association des auteures et... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Michel Gosselin, président de l'Association des auteures et auteurs de l'Estrie.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Ceux et celles qui ont pris connaissance de la programmation du 38e Salon du livre de l'Estrie mardi n'ont pas eu la berlue : l'Association des auteures et auteurs de l'Estrie (AAAE) ne remettra pas ses prix cette année, après son traditionnel lancement collectif. Le regroupement d'écrivains a décidé de désormais les décerner tous les deux ans, faisant du coup passer de 1000 $ à 2000 $ la bourse associée à chacun.

« Cette demande nous a été faite par la Ville de Sherbrooke, qui trouvait que les prix de l'AAAE et ceux de la Ville se dédoublaient », explique Michel Gosselin, président de l'AAAE.

En automne 2014, Étienne Beaulieu, gagnant du prix Alfred-DesRochers, et Yvette Francoli, lauréate du prix Alphonse-Desjardins, se sont retrouvés à nouveau couronnés un mois plus tard, lors de la remise du Grand Prix du livre de la Ville de Sherbrooke, respectivement dans les catégories Création littéraire et Essai.

La Ville et l'Association se sont donc entendues pour que la première remette ses prix les années paires, et la seconde, les années impaires. L'AAAE décernera ainsi ses prochaines récompenses en 2017. Les ouvrages admissibles seront ceux qui auront été publiés entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2017.

Cette nouvelle mesure, précise Michel Gosselin, ne signifie surtout pas qu'un lauréat ne pourra pas plus concourir pour l'autre prix. « Les gagnants des prix de la Ville de Sherbrooke cette année seront admissibles à ceux de l'Association l'an prochain. Mais si un auteur remporte les deux prix, il se sera au moins déroulé un an entre les deux. »

Créé en 1978, le prix Alfred-DesRochers a d'abord été remis tous les deux ans. Il est devenu annuel en 1988.

Le prix Alphonse-Desjardins a quant à lui été créé en 1991 et avait toujours été annuel jusqu'à maintenant. Quant au prix Suzanne Pouliot et Antoine Sirois, destiné à la littérature jeunesse, il a été créé en 2015.

Nouveau prix pour la littérature de genre

L'année 2017 verra aussi la création d'un quatrième prix par l'AAAE, cette fois destiné à la littérature de genre.

« C'est l'auteure Mylène Gilbert-Dumas qui nous a fait remarquer que les gens qui écrivent des romans policiers, d'amour, d'aventure, de science-fiction, etc., avaient très peu de chance de remporter un des prix de l'AAAE. Nous avons dû admettre qu'elle avait raison. Les lauréats des années passées ont presque toujours été des universitaires », rapporte Michel Gosselin.

Dénommé pour l'instant « Prix estrien de la littérature de genre », le nouveau prix devrait être baptisé officiellement d'ici sa première remise. Les genres acceptés seront le roman historique, policier, fantastique, de science-fiction, de fantasy, du merveilleux, d'aventures, d'amour, érotique et chick lit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer