Un «bain de son» à Bonsecours

Gaudry Normand et sa conjointe Pauline recourront à... (La Tribune, Vincent Lambert)

Agrandir

Gaudry Normand et sa conjointe Pauline recourront à plus de 108 instruments de cristal pour leur « concert-plénitude ».

La Tribune, Vincent Lambert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Bonsecours) Si vous passez par Bonsecours samedi, ne soyez pas surpris d'y entendre une mélodie qui, dit-on, a des propriétés méditatives. Cette vibration proviendra de la Mine Cristal, plus précisément de plus de 108 instruments de cristal.

En fait, ce « concert-plénitude », présenté pour une quatrième et dernière fois cet été, fait déjà salle comble. Lorsque joués très fort, les instruments de cristal peuvent être entendus jusqu'à trois kilomètres de distance et le son peut tenir de deux à trois minutes.

Gaudry et Pauline Normand, propriétaires de la Mine Cristal, seront aussi les musiciens qui feront parler le cristal, qu'il s'agisse des « vaisseaux » de cristal, du didgeridoo de cristal, de la harpe ou de la lyre de cristal. En plus d'entendre ces instruments pendant près d'une heure, les gens pourront en découvrir l'historique et la provenance.

« Le cristal a une bonne élasticité et une bonne résonance. Le son est donc vraiment extraordinaire. C'est un instrument unique », fait valoir Gaudry Normand, qui a joué de plusieurs instruments dans son enfance.

Le son d'un instrument de cristal se distingue par sa composition et sa structure. « Le son est omnidirectionnel. Peu importe l'endroit où je joue, on ne pourra deviner où je suis », explique M. Normand.

«Une nouvelle expérience»

Cette musique peu commune facilite l'écoute. « Les sons provoqués par les instruments de cristal amènent les gens dans un état de bien-être. Pourquoi? C'est en raison de la structure du matériel, mais aussi parce que nous avons une compatibilité, affirme-t-il. Nous sommes aussi faits de cristaux. Il y a donc symbiose », croit Gaudry Normand.

« Nos instruments ont des ondes sinusoïdales parfaites, ce qui veut dire que le son est pur. Les gens sentent donc une détente et vont relaxer. Dans 90 pour cent des cas, ils vont dormir, car notre spectacle donne un repos profond et aide à éliminer le stress et la tension », ajoute le musicien.

Dans leur spectacle, le couple s'inspire du jazz, par la structure et l'improvisation. Jusqu'à présent, deux disques ont déjà été enregistrés. Un troisième, intitulé Unison, devrait être offert en automne ou au printemps prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer