• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Rose Bouche croque la victoire à Sherbrooklyn 

Rose Bouche croque la victoire à Sherbrooklyn

La formation pop alternative Rose Bouche, formée de... (Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

La formation pop alternative Rose Bouche, formée de Jonathan Pelletier (clavier), Lisandre Bourdages (batterie), Danyka Boileau-Bonaduce (chant), Antoine Auger (guitare, en remplacement de Kim Greenwood) et Fabienne Gilbert (basse, absente sur la photo), a décroché les grands honneurs lors de la sixième édition de Sherbrooklyn.

Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir pu goûter la première place du bout des lèvres lors du concours L'Étoile montante Ford de la plus récente édition des FrancoFolies de Montréal, terminant deuxième à la suite d'une délibération ex aequo, la formation Rose Bouche a enfin pu savourer une victoire en remportant samedi la sixième édition de Sherbrooklyn.

Avec sa musique indie pop alternative, Rose Bouche a prouvé, en grande finale de la plus généreuse compétition musicale de la région, que les chansons francophones peuvent être tout aussi branchées que celles écrites en la langue de Shakespeare.

Invitant les spectateurs et le jury dans un univers à la fois enveloppant et rythmé, dont les arrangements musicaux rappelaient parfois ceux du groupe montréalais Groenland, les cinq membres de Rose Bouche ont su se distinguer des trois autres bands finalistes grâce à un son unique et une aisance remarquable sur scène.

Gesticulant avec féminité dans sa longue veste fleurie devant un Théâtre Granada en délire, la chanteuse de la jeune formation, Danyka Boileau-Bonaduce, semblait flotter sur scène alors qu'elle entonnait avec émotion, accompagnée de son accordéon, En attente de toi, une chanson à laquelle a collaboré nul autre que Yann Perreau.

Chaude lutte

Avant de dévoiler les gagnants, Philibert Bélanger, directeur général de la programmation de La Petite Boîte noire et membre du jury, a tenu à souligner la « qualité des spectacles » auxquels il avait assisté. D'ailleurs, cette édition de Sherbrooklyn a été la plus serrée de l'histoire du concours, avec un maigre 1,5 point sur 100 séparant la première position de la troisième.

La prestation mi-anglophone mi-francophone débordante de bonne humeur de Virginie B a permis au groupe de s'emparer de la deuxième place et du prix de 1000 $ en argent comptant. Quant au quatuor Lithium Bridge, dont les fans étaient sans contredit les plus nombreux samedi, celui-ci a terminé en troisième place avec ses mélodies indie rock post-surf, remportant ainsi une guitare acoustique de Plav Audio.

La théâtralité humoristique de la formation Voyageurs Nus n'a pas convaincu les cinq juges, qui lui ont attribué la dernière place.

Présence naturelle

Au terme de la soirée, le juge Philibert Bélanger n'avait que des bons mots à dire à l'égard des quatre finalistes.

« C'est la première fois que je fais partie du jury de Sherbrooklyn, et on m'expliquait que certaines années, c'est assez évident qu'il y a un band qui doit l'emporter. Mais cette année, tout le monde était vraiment bon, ce qui a rendu notre choix d'autant plus difficile. Personne n'était dix points en arrière! », confie-t-il.

Évidemment, son coup de coeur personnel est allé à Rose Bouche, à laquelle il a d'ailleurs offert une place dans sa programmation 2017, même s'il avoue que le jury a longuement hésité entre cette formation et celle de Virginie B.

« Pour ma part, j'ai trouvé que le show de Rose Bouche était très professionnel, commente-t-il. Les musiciens étaient vraiment groundés sur le stage. Des fois, dans le cadre d'un concours, je trouve que les participants essaient d'en faire trop, mais moi, j'aime ça quand c'est naturel, quand je sens que ce n'est pas forcé, et c'était le cas avec ce groupe-là. Je suis aussi sensible aux arrangements, et je trouve que Rose Bouche s'est démarquée avec la qualité de sa musique. Tout était là. J'avais l'impression de voir un vrai show au Granada. »

De son côté, la chanteuse du groupe vainqueur, Danyka Boileau-Bonaduce, était, on s'en doute, sur un nuage quelques minutes à peine après son couronnement.

« Je suis tellement contente, parce qu'on travaille vraiment fort, on met tout ce qu'on a là-dedans! D'avoir une reconnaissance comme celle-là, ça fait toujours du bien. Honnêtement, je pensais que c'était Virginie B qui allait gagner, je la trouvais très bonne aussi », mentionne la jeune auteure-compositrice-interprète.

Avec son prix d'une valeur de 14 200 $, comprenant notamment une bourse de 9000 $, Rose Bouche songe déjà à la création de son tout premier disque, qui ferait suite à son mini-album lancé en mars dernier.

« Un grand rêve qu'on entretient, c'est d'aller dans un chalet une semaine ou deux pour composer un album, lance Danyka. De faire ça en gang, relax en campagne, ça serait écoeurant! 

Gagnants de Sherbrooklyn 2016

Première position : Rose Bouche

Prix : bourse de 9000 $, session photo avec Jocelyn Riendeau (2500 $), cachet de spectacle à la Fête du lac des Nations 2017 (1000 $), mentorat avec Suzie Hamel (1000 $) et cachet de spectacle à la Place de la cité (700 $)

Deuxième position : Virginie B

Prix : bourse de 1000 $

Troisième position : Lithium Bridge

Prix : guitare acoustique Plav Audio (600 $)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer