Le Granada perd son dg

Après 14 ans à la direction générale du... (Archives La Tribune)

Agrandir

Après 14 ans à la direction générale du Théâtre Granada, Alain de Lafontaine est prêt à passer le flambeau. Il demeurera toutefois directeur artistique pour les programmations de l'écosystème du Granada pour quelques années de plus.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après 14 ans à la direction générale du Théâtre Granada, du centre-ville de Sherbrooke, Alain de Lafontaine annonce qu'il quittera son poste.

Parlant à ses « chers Granadiens », M. de Lafontaine informe qu'il se retirera en janvier 2017.

« Durant ces années, nous aurons revampé le Théâtre au grand complet : sono, éclairage, arrière-scène, gicleurs, restauration du décor, façade, enseigne... », souligne-t-il dans un communiqué de presse.

« Cet été, nous avons construit un nouveau bar, restauré les loges, changé les tapis et les tables. »

La mission qui lui avait été confiée en mars 2003 était de faire revivre les belles années du Théâtre en y implantant une programmation artistique, mais il y avait aussi, sous-jacente, celle de dynamiser le centre-ville de Sherbrooke.

Embellir le monde

Il fait remarquer que plusieurs restaurants renommés ont vu le jour dans le voisinage. Les Concerts de la Cité ont développé un autre plateau au Carré-Strathcona, dit-il. Le Sherblues & Folk est né, la programmation au Boquébière et à la Place Nikitotek aussi.

« Que de projets on a rêvés et réalisés, mon équipe et moi. Et ce dont je suis le plus fier, c'est que le Théâtre Granada a maintenant une réputation enviable sur le plan national.

« Georges, notre fantôme, entend encore les échos de Louise Attaque, Arcade Fire, Juliette Gréco, Roger Hodgson, Zaz, Rachid Taha, Pink Martini... et toute la génération des artistes d'ici Coeur de Pirate, Pierre Lapointe, Louis-Jean Cormier, Patrick Watson, Richard Séguin, Ariane Moffatt, Jean Leloup et autres », énumère-t-il.

On ne parle pas ici d'une retraite complète. Pour quelques années encore, Alain de Lafontaine demeurera directeur artistique pour les programmations de l'écosystème du Granada. Il ne donne pas de détail concernant qui prendra sa succession.

« Je ne pouvais laisser tout ce bel univers d'un coup. Cette tâche me laissera de la place pour d'autres défis », lance-t-il, en ajoutant avoir voulu « embellir le Monde ».

« J'espère y avoir contribué en tant qu'artisan à mes débuts et par la suite avec les projets du Loubard, du Rosieprock, du Café Au soir qui penche à Magog, du Café de Lafontaine à North Hatley et le couronnement de tout cela au Théâtre Granada. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer