La Galerie des Nanas se transforme

Jean-Robert Bisaillon souhaite transformer l'entreprise en organisme à... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

Jean-Robert Bisaillon souhaite transformer l'entreprise en organisme à but non lucratif avec un conseil d'administration, pour une renaissance de la galerie.

La Tribune, Yvan Provencher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Danville) La Galerie des Nanas se transforme en raison du décès, en mars dernier, de sa cofondatrice, Martine Birobent. Son conjoint Jean-Robert Bisaillon, qui n'a plus la même disponibilité de temps à y investir, souhaite transformer l'entreprise en organisme à but non lucratif avec un conseil d'administration, pour une renaissance de la galerie.

« Martine avait un rapport particulier avec les artistes, qui permettait de réaliser de nombreuses expositions temporaires, dont plusieurs avec des artistes en provenance de l'étranger. Nous voulons maintenant d'un lieu qui va continuer à faire la promotion des artistes autodidactes, des arts bruts et hors des sentiers battus (que nous sommes les seuls à représenter au Canada), mais qui va aussi s'ouvrir davantage sur la communauté, permettre à des groupes scolaires d'y suivre des formations et éventuellement devenir un musée expérimental, en mettant en valeur le travail de Martine Birobent, notre collection permanente, des expositions annuelles temporaires et des ateliers... »

Jean-Robert Bisaillon espère à moyen ou long terme que cette nouvelle orientation conduise ou force à un transfert dans des lieux plus vastes, en plus de constituer à Danville un véritable pôle attractif, touristique et culturel. « Notre milieu a besoin d'un tel attrait majeur, qui permettrait, sur le plan culturel, de prolonger de quelques heures un séjour chez nous. »

Pour ce faire, il identifie le besoin d'une politique culturelle régionale et une volonté politique, d'abord de la municipalité de Danville. « Je pense que des lieux culturels, autant que des lieux de pratique de sports ou d'activités en nature, sont importants pour la qualité de vie d'un milieu. Nous avons un déficit en matière d'offre culturelle dans la MRC des Sources, il faut réagir et agir », conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer