Sébastien Lacombe: l'élan d'Afrique

Entre Impressions humaines et Territoires, ses opus 2 et 3,... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

Entre Impressions humaines et Territoires, ses opus 2 et 3, Sébastien Lacombe avait songé à ne plus faire d'album. Le doute récurrent chez cet auteur-compositeur-interprète qui s'était d'abord cherché en étudiant la biologie et le commerce, combiné à une certaine insatisfaction par rapport à son deuxième disque, l'avait vidé de son inspiration.

« Aujourd'hui, je peux dire que Nous serons des milliers [son quatrième album, qui paraîtra vendredi] ne sera pas mon dernier! » appuie celui qui a trouvé un second souffle lorsqu'il est allé vivre un an au Sénégal avec sa famille. Un pays qui lui a rouvert les horizons, tant musicaux que personnels, ce qui a donné Territoires (2012), célébré par la critique et suivi d'une tournée de spectacles bien fournie, jusqu'en France même.

On pourrait dire que Sébastien Lacombe est toujours sur ce même élan africain : il continue, avec ses douze nouvelles chansons, à « s'amuser » à mélanger folk et world du continent noir et à signer des textes ouverts sur le monde et les autres.

« Ce voyage m'a entièrement transformé. À mon retour, j'ai essayé de retrouver l'Afrique chez nous », rapporte le musicien, qui a recruté, pour Nous serons des milliers, le guitariste et percussionniste ivoirien Aboulaye Koné ainsi que le chanteur congolais Lionel Kizaba. C'est lui d'ailleurs que l'on entend sur la chanson-titre, laquelle tourne depuis déjà presque un an.

Sourire et simplicité

« L'Afrique, c'est le sourire, la bonne humeur, surtout la simplicité. Je suis maintenant dans la quarantaine, un âge où l'on devrait commencer à penser à sa retraite. On oublie que les deux tiers de la planète n'ont le luxe que de se soucier du lendemain matin... C'est une grande leçon de vie : on s'inquiète trop plutôt que de vivre le moment présent », résume Sébastien Lacombe, qui a justement signé une nouvelle chanson intitulée Trop de soucis.

« J'habite l'arrondissement de Villeray - Saint-Michel - Parc-Extension, où il y a beaucoup d'arrivants et de pauvreté, mais où j'ai appris à côtoyer le milieu communautaire. Des gens de l'ombre, qui ont des jobs très durs, mais qui ont des coeurs grands comme ça et du courage à revendre! Disons que ça t'aide quand les journaux sont glauques. »

Aujourd'hui, le chanteur assume pleinement sa mission d'apporter de l'espoir, encore plus pertinente selon lui. « Je fais toujours confiance à l'humanité, même si c'est un peu naïf - mais il en faut, de la naïveté, pour livrer un message qui peut avoir du sens, si petit soit-il. »

L'écriture comme respiration

Sébastien Lacombe a écrit une quarantaine de chansons avant de sélectionner les douze qui forment Nous serons des milliers. Il est retourné au studio Le Nid de Pierre-Philippe Côté (Pilou), à Saint-Adrien, où il avait coréalisé Territoires.

« Mais, c'est vraiment de ma faute, je n'ai pas eu le résultat que j'espérais. Je n'étais pas dans mon assiette, j'étais fatigué... Je me suis alors tourné

vers d'autres amis, dont ma gang de musiciens. Avec eux, j'ai pris les devants dans la réalisation. J'ai aussi travaillé avec mon ami Peter van Uytfanck [son coréalisateur], un mixeur et preneur de son du studio Apollo. »

Sébastien Lacombe a finalement rencontré Érik West-Millette, qui lui a apporté l'oreille externe dont il avait besoin. « Nous avons fait le ménage et choisi les chansons qui permettaient de raconter une histoire dans mon disque. »

Une rondelle que l'éternel inquiet écoute en boucle ces jours-ci. « Pour vérifier si j'aime toujours ça. »

« Les dernières années m'ont amené à la redécouverte de moi-même. Aujourd'hui, je sais que c'est ça, mon métier : auteur-compositeur-interprète. Écrire m'est devenu aussi important que de respirer. Je suis de plus en plus convaincu que je suis un artiste à part entière, même si ce sera toujours un combat d'en faire une carrière à temps plein. Cet album est d'ailleurs construit sur la résilience, tant celle du métier que des mauvaises situations de vie. C'est un album avec beaucoup de lumière. »

Pink Floyd et yogourt

Aux cordes qu'il a ajoutées à son arc, Sébastien Lacombe compte maintenant l'interprétation, puisqu'il incarne et chante le rôle de Pink dans la transposition scénique du film The Wall de Pink Floyd par les Vikings. Le chanteur s'est aussi frotté à l'univers de la publicité : on l'a vu cet été dans une pub télé pour le yogourt Liberté. « Je me suis fait pas mal agacer par mes amis, parce qu'on me voit manger une fleur. Mais cette pub m'a aidé à payer une partie de mon album. »

Vous voulez y aller?

Lancement de Nous serons des milliers

Mardi 20 septembre, 18h

Loubards, Sherbrooke

Entrée gratuite

Quelques chansons

La vie n'est pas un show de télé

« Il y a des gens, on dirait que leur vie est scénarisée d'avance. Tout est déjà décidé. Mais la vie est pleine de trucs imprévus. Cette chanson s'inspire d'une histoire d'amour totalement inattendue qui m'est arrivée. »

Mélodie

« Jean-Pierre Ferland a sa chanson La musique; moi, j'ai maintenant Mélodie, qui raconte mon retour à l'amour de la création. C'est après l'avoir écrite que j'ai senti que je pouvais faire un autre disque. Ç'a été mon catalyseur. »

Lisa

« Lisa, c'est ma mère, aujourd'hui décédée. J'avais écrit, avant Territoires, une chanson hyper déprimante, avec du violoncelle, une chanteuse d'opéra... Mais ma mère était une personne tellement colorée et enjouée, elle aurait été fâchée! La pièce est restée dans le placard, jusqu'à ce que Lionel vienne chez moi et joue une chanson sur ses parents disparus. En Afrique, c'est presque normal de perdre ses parents jeunes, mais les Africains gardent un sourire incroyable malgré tout ce qui les afflige. J'ai donc demandé à Lionel si nous pouvions faire une chanson sur ma mère. Et de Lisa, je peux dire que ma mère serait très contente. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer