• La Tribune > 
  • Arts 
  • > L'accordéon d'Alexander Sevastian à l'honneur au Festival St-Zénon 

L'accordéon d'Alexander Sevastian à l'honneur au Festival St-Zénon

Alexander Sevastian... (Photo fournie)

Agrandir

Alexander Sevastian

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Piopolis) L'organisation du Festival Saint-Zénon de Piopolis promet « un concert d'un accordéoniste d'une absolue virtuosité » lors du passage du biélorusse Alexander Sevastian samedi. Les amateurs et amants de l'accordéon devraient donc être bien servis!

Alexander Sevastian est arrivé au Canada en avril 2001 et a obtenu sa citoyenneté canadienne en 2005. Né à Minsk, il a commencé à étudier l'accordéon à l'âge de 7 ans. À l'Académie de musique Gnessin de Moscou, il a aussi étudié le piano, la direction d'orchestre et la philosophie.

« Pourquoi avoir choisi l'accordéon? C'est simple : parce que mon père en jouait et c'est l'instrument que j'ai vu dans les bras de mon père en grandissant. J'ai toujours voulu apprendre à en jouer », raconte M. Sevastian en entrevue.

Le musicien s'amène à Piopolis avec un répertoire de grands classiques du tango argentin : Libertango, Tango Etudes, Anxiety and Fear, d'Astor Piazzolla, El Chocolo, de Viloldo, et La Cumparsita, de Rodriguez.

Alexander Sevastian rappelle que le quatuor à cordes Bankas, qui l'accompagnera à Piopolis, n'est nul autre que le réputé Quatuor à cordes de Glenn Gould, formé il y a 15 ans, à Toronto, par le violoniste Atis Bankas. « J'ai beaucoup collaboré avec ce quatuor à cordes, qui a commencé lors du Festival international de musique de chambre du Niagara, et que mon dernier album, intitulé Tango Dreams, a également mis en vedette. »

Rêves de tango

Justement, à propos de ce disque, sorti en octobre 2013 sur étiquette Analekta, Alexander Sevastian affirme : « Je voulais enregistrer un album qui attirerait l'attention. Les pièces principales de l'album mettent l'accent sur la musique d'Astor Piazzolla et de Ray Luedeke, deux compositeurs de pièces importantes pour accordéon et instruments à cordes, s'adressant à un trio qui s'appelait justement Tango Dreams. Il s'agit davantage de musique composée pour être écoutée et jouée en concert plutôt que pour les salles de danse. Ces pièces mettent en évidence l'accordéon, même si elles s'inspirent de l'esprit du tango. »

L'accordéoniste habite Toronto avec son épouse Anna et son fils Vladimir.

« Je me sens maintenant plus canadien que biélorusse! J'ai voyagé un peu partout au Canada et je trouve que c'est un pays extraordinaire. J'apprécie Toronto, une ville multiculturelle, qui offre tellement de possibilités! »

Alexander Sevastian a remporté plusieurs prix internationaux durant sa carrière, notamment en Norvège, en Russie et aux États-Unis. Dès 1996, il part en tournée mondiale avec l'Orchestre radiophonique russe. Il a complété un certificat supérieur en interprétation à l'Université de Toronto, en 2003.

Comme soliste, il a joué avec plusieurs grands orchestres, soit ceux de Hamilton, Toronto, Calgary, Québec, Victoria, Kelowna, Kamloops, Edmonton et plusieurs autres. En 2007, il a été déclaré champion de la Coupe mondiale des Championnats du monde d'accordéon, à Washington.

Vous voulez y aller?

Alexander Sevastian

Samedi 3 septembre, 20 h

Église Saint-Zénon de Piopolis

Entrée : 30 $ (enfants de 12 ans et moins : gratuit)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer