• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Les honneurs pour Pascale Archambault en Argentine 

Les honneurs pour Pascale Archambault en Argentine

C'est les mains pleines de prix que la...

Agrandir

C'est les mains pleines de prix que la sculpteure Pascale Archambault rentre dans son village natal de L'Avenir, après un séjour en Argentine où elle a été invitée à participer à deux symposiums à saveur internationale.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(L'Avenir) C'est les mains pleines de prix que la sculpteure Pascale Archambault rentre dans son village natal de L'Avenir, après un séjour en Argentine où elle a été invitée à participer à deux symposiums à saveur internationale.

L'artiste a d'abord remporté les prix du public et du gouverneur législatif lors de sa participation à la Biennale del Chaco, présentée à Resistencia, une ville considérée internationalement comme la « Ville des Sculptures », avec 650 oeuvres installées un peu partout dans ses rues et ses parcs.

« C'est toujours exceptionnel de participer à la Biennale del Chaco. Les gens sont très proches de nous et ils suivent la création de nos oeuvres au jour le jour. Quand nous marchons dans les rues, les gens nous arrêtent pour nous parler et demander des autographes, comme si nous étions des rockstars! » commente l'artiste.

Deux des sculptures réalisées par Pascale Archambault s'y trouvent d'ailleurs : Un dia ya no tendre miedo (Un jour, je n'aurai plus peur) réalisée en 1996 et lauréate, à l'époque, du prix du public et du prix de la banque du Chaco, et Ecuanimidad de animo (Équanimité d'esprit), créée le mois dernier.

Un mois plus tard, lors du Premier symposium international de sculpture dans la ville de Juan José Castelli, Pascale Archambault a ajouté à son palmarès un autre prix, celui du public pour son oeuvre Sonidos vivos (Sons en direct). Lors de ces deux symposiums, la sculpteure a été en mesure de discuter avec d'autres artistes provenant d'un peu partout sur le globe. Elle a également été invitée à créer des oeuvres directement devant le public.

Au cours des prochains mois, Pascale Archambault verra au bon fonctionnement de son Atelier blanc, récemment déménagé à L'Avenir. Elle prendra ensuite la route du Chili, en octobre, afin de représenter de nouveau le Canada lors du symposium international de sculpture Nuestros Parques, présenté dans la capitale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer