• La Tribune > 
  • Arts 
  • > La Nuit du pont couvert : un festival à échelle humaine 

La Nuit du pont couvert : un festival à échelle humaine

Le pont couvert McVetty-McKerry du Canton de Lingwick... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le pont couvert McVetty-McKerry du Canton de Lingwick est reconnu pour être le deuxième plus beau et plus long au Québec.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(Lingwick) La Nuit du pont couvert n'est peut-être pas le plus grand des festivals ni le plus connu, mais sa dimension humaine et intimiste le place dans une catégorie bien spéciale. Déjà à sa septième année d'existence, le festival a beaucoup changé depuis ses débuts.

« Au tout début, ça s'appelait Musique et maïs. L'idée est née au Cochon souriant, à Lingwick. Il y a eu une année où il n'était pas disponible. On a déménagé au pont couvert McVetty-McKenzie. Nous avons mis des lumières dans le pont... et nous avons découvert l'ampleur que ça pouvait prendre. Nous avons par la suite choisi de rester là. À notre deuxième année là-bas, nous avons décidé de trouver un nom plus évocateur pour attirer les gens de la région », confie Jonathan Audet, l'organisateur du festival.

Pour demeurer près des spectateurs, le comité organisateur a une recette toute simple : « On fait ce qu'on a le goût de faire, en ne se limitant pas, résume M. Audet. Je dis souvent à notre quinzaine de bénévoles de proposer ce qu'ils aiment. Comme ça, les idées viennent naturellement. On retient les meilleures, on essaye de les réaliser en gardant le tout à échelle humaine. C'est ça le secret. On ne veut pas avoir 5000 personnes. Ce qu'on veut, c'est garder quelque chose de qualité. »

Les attentes demeurent réalistes quant au nombre de spectateurs qui fouleront le site.

« Nous offrons un festival à échelle humaine, nous vendons des billets en quantité limitée (750) sur l'internet pour conserver une expérience optimale. Il faut que les gens puissent profiter de notre programmation littéraire et musicale. On a plein d'activités très intéressantes qui sont pensées pour tous les âges », révèle M. Audet, qui a hâte d'assister, entre autres, au Piano-bar-cocktails avec François Morin et Alexandre Farina.

Les Guerres d'l'Amour, Saratoga, The Damn Truth, Les Deuxluxes, Urbain Desbois, Saratoga, Les Abdigradationistes font partie de la programmation musicale. Et malgré le nom de l'événement, les activités ne se déroulent pas que pendant la nuit : le festival s'amorce à compter de 13 h le samedi 20 août et il se termine 24 heures plus tard. Pour vous procurer des billets ou consulter la programmation : lanuitdupontcouvert.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer