• La Tribune > 
  • Arts 
  • > Urbain Desbois: enraciné dans le Haut-Saint-François 

Urbain Desbois: enraciné dans le Haut-Saint-François

En concert à La Nuit du pont couvert...

Agrandir

En concert à La Nuit du pont couvert samedi soir, le chanteur Urbain Desbois, de son vrai nom Luc Bonin, compte bien démontrer tout son amour pour sa région adoptive, lui qui est venu s'installer dans la région du Haut-Saint-François il y a une vingtaine d'années.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

En concert à La Nuit du pont couvert samedi soir, le chanteur Urbain Desbois, de son vrai nom Luc Bonin, compte bien démontrer tout son amour pour sa région adoptive, lui qui est venu s'installer dans la région du Haut-Saint-François il y a une vingtaine d'années.

« Au tout début, La Nuit du pont couvert, c'était un petit événement villageois tout mignon pour les gens du coin. Avec les années, ça a vraiment pris de l'envergure. J'y ai été invité cette année étant donné que j'ai lancé un nouvel album en avril (I'm just a poor and lonesome french canadian rockstar, baby). C'est vraiment plaisant de pouvoir y jouer puisque ça me donne l'occasion de démonter aux gens d'ici que j'aime ça vivre à cet endroit, que je veux continuer d'y rester », fait valoir l'artiste, qu'on ne verra pas beaucoup sur les planches au cours des prochains mois.

« Je suis aussi technicien de décors en cinéma. C'est ma grosse saison, je suis beaucoup sur la route, ce qui fait en sorte que je ne fais pas beaucoup de spectacles ces temps-ci. Mais à partir de l'automne, ça recommence tranquillement. Le point culminant, ce sera cet hiver, lorsque je ferai ma rentrée montréalaise à Montréal en Lumière, au mois de février. Sinon, j'ai davantage de spectacles prévus l'été prochain », révèle celui fait carrière en chanson depuis 1993.

Le tour de chant qu'il présente est l'occasion pour lui de faire vivre sur scène les chansons de son dernier album, autoproduit, dont il récolte tranquillement les fruits. « L'album est relativement bien accueilli. Je l'ai créé sans subvention et sans équipe de promotion. Je me suis servi des réseaux sociaux pour le promouvoir. Depuis sa sortie, j'ai déjà vendu 500 exemplaires. On peut dire que c'est un certain succès. Espace musique le fait jouer assez régulièrement. Il y a même un distributeur en France qui m'a contacté pour distribuer mon album là-bas. Donc il y a peut-être de belles possibilités françaises », raconte le musicien, qui promet ce soir un show chaleureux.

« La plupart des chansons que je fais sont des chansons à texte, même si le format est un petit peu plus énergique que les chansonniers traditionnels. J'aime bien l'idée que le public puisse entendre les paroles et se reconnaître dans ça pour faire des liens. Ce n'est pas un spectacle froid et distant, c'est plutôt un échange entre moi et le public. Je veux que les spectateurs participent, qu'ils soient interpellés par ce que je fais », dit l'auteur-compositeur-interprète avec sincérité.

Vous voulez y aller?

Urbain Desbois (et The Damn Truth, Les Guerres d'l'Amour, Les Deuxluxes)

La Nuit du pont couvert

Lingwick

Ce soir, 20 h

Pour infos et billets (au coût de 22 $) : lanuitdupontcouvert.co

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer